Radio 2

Les trois négociateurs fédéraux rencontrent le président du SP.A à Nieuport

C’est ce samedi matin que les trois négociateurs fédéraux, le président des chrétiens-démocrates flamands Joachim Coens, et ses deux collègues libéraux, Georges-Louis Bouchez et Egbert Lachaert, reprennent leur travail en vue de former un gouvernement fédéral disposant d'une majorité à la Chambre. Ils rencontrent le président des socialistes flamands Conner Rousseau à Nieuport (en néerlandais : Nieuwpoort). Est-ce que l’air du littoral donnera une bouffée d’oxygène aux négociations ? Rien n’est moins sûr.

Les tensions étaient vives jeudi entre le président des chrétiens-démocrates et ses deux collègues libéraux à propos de la question de l'avortement. Vendredi matin, les trois hommes se sont vus. "Après des délibérations approfondies et respectueuses, les trois négociateurs ont décidé (...) avec toute leur force de mettre toute leur énergie politique dans la politique de relance et de reconstruction du pays après cette crise corona", dit un communiqué.

Une réunion doit avoir lieu ce samedi matin entre les trois présidents et leur homologue du SP.A, Conner Rousseau. Les négociateur tentent de former une coalition avec la N-VA, le CDH et le SP.A. Ils obtiendraient ainsi une courte majorité au Parlement. Dans un tel scénario, les socialistes flamands devraient entrer dans une coalition sans leur parti frère francophone le PS.

Le président du SP.A. Conner Rousseau est prêt à en discuter, mais exige des garanties substantielles envoyées aux trois autres présidents de parti, également appelés les trois rois mages.

Dans sa note, Conner Rousseau demande notamment que le prochain gouvernement fédéral mise sur des mesures visant à renforcer les soins de santé afin de pouvoir engager du personnel supplémentaire et sur une plus grande contribution fiscale des grands capitaux et des multinationales.

"Conner Rousseau demande que les trois présidents incluent ses propositions dans leur note de départ en vue de la formation d'un gouvernement fédéral. La question est de savoir si les trois président réagiront de la même manière à ses propositions. Les trois négociateurs ne sont pas prêts d’aboutir, car ils doivent aussi convaincre la N-VA et le CDH", a déclaré Johny Vansevenant, journaliste politique à la VRT.
 

Les plus consultés