AFP or licensors

Maggie De Block : "Les Belges qui reviennent de Catalogne doivent se faire tester et se placer en quarantaine"

La ministre fédérale de la santé, Maggie De Block (Open VLD), demande instamment aux Belges qui reviennent de la région de Lerida (photo), en Catalogne, de se faire tester et de se placer en quarantaine. Le virologue Marc Van Ranst avait déjà plaidé ce samedi pour une telle mesure.

La Catalogne a ordonné samedi le reconfinement d'une zone comprenant quelque 200.000 habitants, autour de Lerida (nord-est). Entrées et sorties sont restreintes dans cette zone et les regroupements de plus de dix personnes interdits.

"Les Belges qui reviennent des environs de la ville de Lérida, en Catalogne, qui a été à nouveau mise en confinement, doivent se faire tester par leur médecin, lors de leur retour au pays". C'est ce que déclaré la ministre de la santé Maggie De Block (Open VLD).

"J'ai donné l'ordre que les personnes qui reviennent en voiture puissent demander à leur médecin de famille de leur faire le test", a déclaré Maggie De Block à la VRT. "Tant qu'ils n'auront pas les résultats de ce test, ils devront éviter tout contact avec les autres et rester chez eux. C'est vraiment essentiel. Ceux qui rentrent en avion trouveront à leur arrivée des membres de Saniport qui leur donneront les mêmes consignes".

Pour être clair, il s'agit d'un appel explicite de Maggie De Block. "Pour l'instant, il n'y a pas de base juridique pour exiger une quarantaine", dit-elle. "Nous devons veiller à ce que nous ne soyons pas à nouveau en danger ici. Je veux insister sur le fait qu'il y a une responsabilité commune".

"Le virus est beaucoup plus virulent en Catalogne, il est très dangereux de le ramener ici. Quiconque est testé positif est contagieux et doit suivre les règles habituelles de quarantaine".

35 fois plus d'infections par million d'habitants qu'en Belgique

Le virologue Marc van Ranst a déclaré de son côté, sur Twitter que les personnes revenant de Lerida devraient se mettre en quarantaine. Le membre du GEES souligne qu'il y a pour l'instant 35 fois plus d'infections par million d'habitants dans cette région qu'en Belgique.

“Nous avons décidé de confiner la zone del Segria (autour de la ville de Lerida, 150 km à l'ouest de Barcelone), sur la base de données qui confirment une croissance très importante du nombre de cas de contagions de Covid-19", a déclaré devant la presse le président de la région, l'indépendantiste Quim Torra.

Il a annoncé que ce confinement débuterait à midi, en restreignant les entrées et sorties de cette zone.

La ministre régionale de la Santé, Alba Verges, a précisé que les regroupements de plus de dix personnes étaient interdits, et les visites dans les maisons de retraites suspendues.

Deux semaines seulement après la levée du confinement généralisé qui empêchait les Espagnols de quitter leur province, ce reconfinement de 200.000 habitants coïncide avec la réouverture des frontières samedi aux ressortissants de 12 nouveaux pays.

 

Les plus consultés