Quantité de plomb anormalement élevée dans le sang des enfants habitant près d’Umicore à Hoboken

Les enfants qui vivent près de l'usine Umicore dans le district d’Hoboken près d’Anvers ont un taux de plomb dans le sang plus élevé qu'il y a six mois. C'est ce que révèle la Gazet van Antwerpen, ce samedi. Une exposition prolongée au plomb peut causer des dommages au système nerveux, des problèmes de comportement et une déficience mentale.

Les environs de l'usine sont contaminés depuis de nombreuses années à cause de l'exploitation de métaux lourds comme le plomb et le cadmium. Le taux de plomb dans le sang des enfants originaires des quartiers Moretusburg et Hertogvelden, à Hoboken, est suivi de près depuis plusieurs années.

Lors de la précédente mesure à la fin de l'année dernière, la moyenne était encore d'environ 3 microgrammes de plomb par décilitre de sang, la limite étant de 5 microgrammes.

Mais lors des dernières mesures, la moyenne était de 6 microgrammes. Chez vingt enfants, cette valeur était supérieure à 10, quatre d'entre eux avaient même plus de 20 microgrammes de plomb par décilitre de sang dans leur corps. "C'est une exposition que nous devons réduire", déclare Vera Nelen, présidente du groupe de travail médical à Hoboken.

"Il n'y a pas de danger aigu. Mais nous savons que le plomb peut avoir un effet négatif sur le développement du système nerveux des enfants, même à des niveaux inférieurs, surtout lorsque l'exposition à un tel niveau est prolongée".

Effet du confinement ?

On recherche à présent une explication à cette hausse soudaine. Les résultats sont étonnants car l'usine est à l'arrêt depuis un incendie début mars. Cependant, le taux de plomb dans l'air avait légèrement augmenté après cet incendie et avec la fermeture des écoles, les enfants ont passé plus de temps dans le quartier.

Une cause possible de la forte augmentation du plomb dans le sang des enfants est le vent violent du sud-ouest du printemps dernier qui a soufflé de la poussière de l'usine vers les zones résidentielles. Et depuis le confinement à la mi-mars, les enfants sont également restés presque jour et nuit chez eux, ce qui a augmenté les risques d’exposition. 

Le groupe de travail médical de Hoboken conseille aux familles avec enfants de faire une petite excursion en dehors de leur quartier cet été. "Pas nécessairement très loin. Il vaut mieux se promener juste en dehors de son quartier que de rester tout le temps dans le même quartier". On leur conseille donc de faire du vélo ou de se promener dans un parc à proximité.

 

Les plus consultés