Un document à remplir pour les passagers qui reviennent de Catalogne en avion

Les voyageurs qui arrivent dans notre pays par avion depuis la région de Catalogne, comme par exemple la métropole de Barcelone, doivent remplir un document spécial. Dans l'ouest de la Catalogne, dans la province de Lérida, dans le district d'El Segrià, il y a une nouvelle épidémie de coronavirus. Pour le virologue de la KUL Marc Van Ranst : "Ce n'est pas encore le moment de partir en vacances à l'étranger".

La Catalogne a ordonné samedi le reconfinement d'une zone comprenant quelque 200.000 habitants, autour de Lerida (nord-est). Entrées et sorties sont restreintes dans cette zone et les regroupements de plus de dix personnes interdits suite à une nouvelle épidémie de coronavirus.

Les passagers doivent indiquer leurs données d'identification et leur siège dans l'avion, ainsi que la région de Catalogne dans laquelle ils se sont rendus. Le document spécial devrait faciliter l'évaluation du risque et la recherche de contacts si nécessaire.

Il est conseillé aux personnes revenant spécifiquement de la zone touchée en Catalogne de consulter un médecin et de s'isoler jusqu'à ce qu'elles aient les résultats du test. La ministre de la santé publique Maggie De Block (Open VLD) a annoncé hier qu'elle donnait également ce conseil à ceux qui rentrent de cette région en voiture.

"Très concrètement, les personnes qui reviennent de la région de Lérida sont invitées à se mettre en auto-quarantaine pendant 14 jours et à contacter leur médecin traitant afin de se faire dépister. En cas de test positif, nous pouvons utiliser le formulaire pour effectuer des recherches supplémentaires", déclare Karine Moykens du Comité interfédéral de contrôle et de traçage. Selon nos informations, sur les vols qui ont déjà atterri en Belgique, il y avait trois passagers en provenance de la zone touchée.

Depuis lors, les Affaires étrangères ont également modifié leur conseil de voyage pour l'Espagne. Le code orange s'applique désormais. Cela signifie que le fait de voyager en Espagne peut être soumis à certaines conditions.

Marc Van Ranst : "Ce n'est pas encore le moment de partir en vacances à l'étranger"

Le virologue de la KUL Marc Van Ranst estime de son côté que les voyages touristiques à l'étranger arrivent trop tôt. Il pense que ce n'est que le début et que nous allons être encore confronté à d'autres problèmes de même nature pendant les vacances. "Nous faisons la même erreur qu’en février. Nous ferions mieux de rester à la maison, je ne pense pas que ces voyages soient vitaux. Maintenant on le sait. Nous pensions qu’il était trop tôt pour rouvrir les frontières, mais cela a été décidé au niveau européen. Et en même temps, il y a une liste de pays qui peuvent venir ici. Cela aussi est trop tôt".

Après la Catalogne c'est au tour de la Galice de reconfiner

Les 70.000 habitants d'une région côtière du nord-ouest de l'Espagne sont à nouveau soumis à partir de ce dimanche à des mesures de confinement en raison d'une hausse de contaminations au nouveau coronavirus.

A partir de minuit, les habitants des 14 localités du comté d'A Mariña, en Galice, ne pourront pas sortir de la zone, se réunir à plus de 10 personnes, et la capacité d'accueil des lieux clos sera révisée à la baisse, selon les autorités sanitaires.

Deux semaines après la levée du confinement sévère imposé au pays, il s'agit donc de la deuxième zone géographique à faire marche arrière.

Les plus consultés