Des Néerlandais font la fête à Knokke après la fermeture des bars, 5 arrestations

De nombreux jeunes, principalement des Néerlandais, sont restés après la fermeture des bars et restaurants dans le quartier nocturne de Knokke-Heist dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué la police locale, confirmant des images circulant sur les réseaux sociaux. La police a dû procéder à cinq arrestations administratives.

Les cafés doivent fermer leurs portes au plus tard à 01h00 du matin en raison des mesures de sécurité liées au coronavirus. Beaucoup de jeunes ne veulent apparemment pas rentrer chez eux à cette heure, alors ils se rassemblent souvent sur la Alfred Verweeplein. Dans la nuit de mardi à mercredi, des centaines de jeunes, dont principalement des Néerlandais, traînaient encore dans les rues. La police locale a dû s'assurer le soutien des zones de police environnantes pour maîtriser la situation.

Selon le chef de la police Steve Desmet, l'endroit était déjà très fréquenté le samedi et le lundi soir juste après la fermeture. "Mais les autres soirs, tout le monde rentrait facilement chez lui, ce qui n'était pas du tout le cas dans la nuit de mardi à mercredi." Le chef de la police confirme également que ce sont surtout des Néerlandais qui causent des problèmes. "S'ils suivaient les directives comme nos jeunes, il n'y aurait pas de gros problèmes."

Mercredi soir, il y aura davantage d'agents de police. La situation sera également discutée au sein du conseil communal.
 

Les plus consultés