Le Parlement flamand approuve la base décrétale pour imposer la quarantaine

Le Parlement flamand a approuvé mercredi la base décrétale pour imposer une quarantaine aux voyageurs revenant d'une zone à risque. Les amendes vont de 26 à 500 euros à multiplier à chaque fois, selon les majorations, par 8.

Les voyageurs revenant d'une zone à risque devront respecter une quarantaine pour éviter la propagation du nouveau coronavirus. Le comité de concertation, qui réunit le fédéral et les Régions, en a convenu mercredi. Une interdiction formelle de voyage sera émise pour ces zones. Un code couleurs (rouge, orange, vert) permettra au vacancier de connaître la situation du pays dans lequel il envisage de se rendre.

La Flandre a approuvé mercredi soir la base décrétale de la mise en quarantaine. Un touriste revenant d'une zone à risque devra consulter un médecin du gouvernement, qui pourra placer son patient en isolation à domicile.

Outre une forte amende pouvant atteindre 4.000 euros, des peines de prison de huit jours à six mois sont également prévues.
 

Codes de couleur

Le comité de concertation s'est accordé mercredi sur la stratégie en ce qui concerne l'accompagnement des personnes qui reviennent de "zones de risque" d'un point de vue épidémiologique, dans le cadre de la lutte contre le covid-19 en Belgique. Des codes couleur seront ainsi définis.

L'approche générale en matière de restrictions de voyages transfrontaliers se différencieront entre zones rouges, oranges et vertes. Ces codes seront publiés sur le site des Affaires étrangères.

Le site des Affaires étrangères disposait déjà d’un tel système de feux de couleurs pour les différents pays mais il s’agissait jusqu’à présent de simples conseils de voyage.

Les codes de couleur qui vont être ajoutés maintenant font référence au risque dans les pays européens. "Donc, là où il y a un confinement ou un risque de contamination plus élevé", a expliqué Arnaud Gaspart, porte-parole des Affaires étrangères à la VRT.

En ce qui concerne cette nouvelle liste, nous ne savons toujours pas quelles sont les zones qui sont rouges ou oranges. "Ces zones sont déterminées par des experts en épidémiologie", explique encore Arnaud Gaspart. Le porte-parole n’a pas pu préciser quand la liste exacte sera disponible, car elle est encore en cours de modification. "Il est important que la liste soit complète et correcte dès le début avant d’être diffusée, il faudra donc encore un peu de patience. »
 

Les plus consultés