Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

L’ONU adopte une résolution belgo-allemande sur l’aide en Syrie

Le Conseil de sécurité de l'ONU a réactivé samedi l'aide humanitaire transfrontalière en Syrie mais avec une nouvelle réduction imposée par la Russie à des Occidentaux impuissants.

Au terme d'une semaine de divisions et de sept scrutins, une résolution de l'Allemagne et de la Belgique permettant d'utiliser pendant un an un point de passage à la frontière turque, à Bab al-Hawa (nord-ouest), contre deux jusqu'à présent, a été adoptée par 12 voix sur 15.

"Les consultations difficiles avec les membres du Conseil de sécurité ont permis de déboucher sur un compromis qui maintient l'assistance humanitaire indispensable pour plus de 3 millions de Syriens durant 12 mois, contribuant ainsi à une meilleure planification de leurs actions par les acteurs humanitaires actifs sur le terrain", a réagi dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin.

"Toutefois, les possibilités d'apporter de l'aide humanitaire via (le point de passage supprimé de) Bab al-Salam (qui mène à la région d'Alep, ndlr) doivent être améliorées", ajoute-t-il. "La Belgique appelle désormais l'ensemble des acteurs à assumer pleinement leurs responsabilités." Trois pays se sont abstenus, la Russie, la Chine et la République dominicaine, selon des diplomates.

Les plus consultés