De Block : "Si cela continue, il n’y aura pas de nouvelles mesures d’assouplissement"

La ministre de la santé publique Maggie De Block (Open VLD) affirme que de nouvelles mesures d’assouplissement ne pourront intervenir si le nombre d'infections au coronavirus continue d'augmenter. C'est ce qu'a également déclaré l'épidémiologiste Pierre Van Damme. Le nombre d'infections a augmenté pendant 6 jours consécutifs en Belgique, pour atteindre une moyenne de 95 par jour. Le retour en arrière n'est pas nécessaire dans l'immédiat, déclare de son côté le virologue Marc Van Ranst.

Deux semaines après les dernières phases de déconfinement, il semble y avoir davantage d'infections à coronavirus. "Bien sûr, cette augmentation n'est pas une bonne nouvelle", admet Maggie De Block. "Nous constatons que ce sont surtout les jeunes âgés entre 20 et 29 ans qui sont infectés. Bien sûr, il ne sont pas tous hospitalisés mais un certain nombre d’entre eux le sont".

" La vigilance reste de mise : le virus n'est pas en vacances ", prévient la ministre. "Il y a d’un côté des assouplissements mais aussi le fait que parfois certains dépassent de loin les limites". La ministre faisait référence à un mini festival organisé le week-end dernier à Puurs-Sint-Amands et où les 400 personnes rassemblées sont devenues incontrôlables.

"C'est déjà le sixième jour qu'il y a une très légère augmentation. Si cela continue de la sorte, les prochains assouplissements ne pourront pas avoir lieu". Maggie De Block affirme qu'elle ne veut pas préjuger des faits : "Mais il y a des nouveaux cas et nous devons prendre cela au sérieux. Ce n'est pas un bon signe".
Demain, aura lieu un nouveau Conseil national de sécurité, des assouplissements sont attendus pour le secteur de l'événementiel.

 

Les plus consultés