Voyageurs revenant d’une zone orange : le message est le même mais la formulation a changé

Pour les voyageurs revenant d'une zone dite "orange"durant cette période d'épidémie de coronavirus, la quarantaine n'est plus seulement recommandée, elle est demandée. "On compte donc sur l'esprit civique des voyageurs", affirme-t-on dans les milieux gouvernementaux", après que le ministère des Affaires étrangères ait modifié la formulation sur son site.

Lundi soir, le site Internet du SPF Affaires étrangères diplomatie.belgium.be indiquait que les voyageurs revenant des zones oranges ne doivent être testés que lorsque des symptômes apparaissent. Mais ce mardi, il est désormais indiqué que les voyageurs revenant d'une zone orange sont tenus de se soumettre à un test et à une quarantaine.

"Le message est toujours le même, mais la formulation a été modifiée. Il n'est pas obligatoire de se mettre en quarantaine, mais les voyageurs sont priés de se rendre chez leur médecin pour un test et de se mettre en quarantaine. On fait donc appel au sens civique des voyageurs", précise-t-on dans les milieux gouvernementaux.

Quarantaine et dépistage demandés au retour des pays suivants : Autriche: Oberösterreich, Bulgarie, Croatie, Espagne: Aragon, Catalogne, Italie: Trento, Luxembourg, Portugal: Algarve, Alentejo, République tchèque: Moravskoslezský, Pologne: Śląskie, Roumanie, Royaume-Uni: Midland, North East & Yorkshire, Northern Wales et Irlande du Nord, Suisse: Tessin.

Les plus consultés