Brugse Gidsenbond

Pas de touristes à Bruges cet été, les guides organisent des visites guidées pour les Brugeois

Le Koninklijke Gidsenbond Brugge ( l’Association royale des guides de Bruges) propose une offre estivale spécialement destinée aux Brugeois et habitants de la région. En raison de la crise du coronavirus, il y a beaucoup moins de touristes étrangers qui visitent la Venise du Nord.

Les guides proposent 30 visites thématiques différentes pour permettre aux habitants de découvrir leur propre ville sous un œil différent. Ainsi vous pouvez, par exemple, opter pour une randonnée sur la peste qui a été dévastatrice à Bruges en 1349, ou opter pour une promenade des sorcières ou même sur le thème des soins psychiatriques à Bruges.

Les guides sont persuadés que l'on peut voyager dans le monde entier tout en restant à Bruges. "Nous voulons donner de l’inspiration aux Brugeois qui ne veulent pas prendre le risque de partir en avion en leur proposant des promenades à pied ou à vélo dans leur propre ville et dans le "Bruges Ommeland". Il n'est donc pas nécessaire d'aller au Maroc pour trouver un cèdre de l'Atlas ou au Japon pour admirer un Ginkgo Biloba. Ces arbres, ainsi que de nombreuses autres plantes exotiques, se trouvent autour de nos anciens remparts à Bruges. Et avec la chapelle de Jérusalem, vous découvrez un morceau du Moyen-Orient dans le quartier Sainte-Anne", ajoute la guide Mieke Vandemoortele.

Les croisiéristes sont désespérement absents et les touristes étrangers se comptent sur les doigts d’une main. Le Gidsenbond a vu le nombre de visites guidées pendant les vacances d'été passer d'environ 40 par jour à seulement quelques-unes.

Le premier navire de croisière depuis le début du confinement n'accostera à Zeebrugge qu'à la fin du mois d'août.
 

Radio 2

Les plus consultés