Le virologue Marc Van Ranst bénéficie d’une protection policière

Le virologue de la KUL, Marc Van Ranst a été placé sous protection policière en raison de "projets tangibles" de la part de sympathisants d'extrême droite "ayant l'objectif de lui faire du tort", selon la police, citée jeudi par De Morgen suite à une interview du virologue dans le blog Techmag.

La police locale de Malines-Willebroek, mise au courant des menaces subies par l'expert, a mis en place depuis quelques semaines une surveillance autour du domicile de Marc Van Ranst, à Willebroek.

Selon Marc Van Ranst, la police locale aurait reçu cette information de plus haut niveau.

On lui a suggéré de placer une voiture de police dans son entrée de garage, mais le virologue n’était pas d’accord. Marc Van Ranst a donc reçu un numéro d'urgence de la police et une voiture de patrouille passe devant sa maison toutes les heures.

Le virologue -qui est très médiatique en Flandre- ajoute qu’il reçoit chaque jour des messages par e-mail ou sur Twitter allant des "insultes aux menaces".

"Je suis heureux que l'on y prête attention, la police va maintenant faire ce qui doit être fait", a-t-il confié.
 

Les plus consultés