Photo d'archives
Belga

Fêtes de Gand : "Les rassemblements ne seront pas tolérés" prévient le bourgmestre

Les Fêtes de Gand (Gentse Feesten) débutent ce vendredi 17 et se terminent le 26 juillet, pour ce qui sera essentiellement une édition virtuelle compte tenu de la crise du coronavirus. "Faire la fête n'est vraiment pas à l'ordre du jour", a averti le bourgmestre Mathias De Clercq (Open VLD) ajoutant que les rassemblements sur l'espace public ne seraient pas tolérés".

Quelques concerts en petit comité sont tout de même prévus mais le bourgmestre appelle bien les "festivaliers" à se montrer raisonnables. "La police surveillent de près les lieux phares de la ville, tant sur place que via des caméras spéciales.

Les gros concerts des Fêtes de Gand, événement estival attirant généralement un million de visiteurs, ont été annulés. Une programmation alternative en ligne a été établie et pourra être suivie sur www.gentsefeesten.be (en français).

"On a rassemblé toutes les activités sur le site internet de manière à tout de même pouvoir un peu prendre part à la fête mais depuis son fauteuil chez soi, avec quelques amis de sa bulle", avance l'échevine des Fêtes et des Événements Annelies Storms.

Quelques représentations sont prévues pour un public limité à De Abt, à l'hôtel D'Haene Steenhuyse et à la place François Laurent. Les inscriptions sont indispensables et des mesures ont été prises afin de respecter les distances entre les spectateurs. D'autres petites activités ont été maintenues comme le théâtre pour enfants, un stand-upcomedy, des balades guidées dans la ville et un spectacle d'arts acrobatiques du Collectif Malunés.

"Il est interdit aux cafés de vendre de la bière aux personnes qui n'ont pas leur place en terrasse, mais reste à voir si les visiteurs se rassembleront après l'heure de fermeture". Le bourgmestre Mathias De Clercq appelle les Gantois à faire preuve de bon sens : "Le virus n'a pas encore disparu, au contraire, il est bien trop tôt pour se rassembler en grand nombre. Les grands rassemblements dans le domaine public ne seront donc vraiment pas tolérés".

Après la fermeture des cafés à 1 heure du matin, il arrive parfois que des centaines de personnes se rassemblent, par exemple sur la Graslei. La police locale a prévu des renforts et 16 caméras sont opérationnelles dans le centre. 

Les Gentse Feesten existent depuis 1843, et avec environ un million de visiteurs chaque été, elles sont plus qu'un coup de pouce économique pour la ville. Les investissements réalisés, entre autres, dans la sécurité, la propreté et la programmation culturelle, sont plus que rentables pour les commerçants locaux et le secteur de l'hôtellerie. Les recettes s'élèvent à des dizaines de millions.
 

Les plus consultés