Fête nationale : trois minutes de silence et un Te Deum avec masques buccaux

En raison de la crise du coronavirus, les festivités à l’occasion de la Fête nationale belge ont été limitées. Elles ont débuté avec 3 minutes de silence, à 10h dans tout le pays, à la mémoire des victimes du Covid-19. Les cloches des églises ont résonné pendant ce moment de recueillement. Il avait lieu alors que débutait dans la cathédrale Saints Michel et Gudule de Bruxelles le traditionnel Te Deum, en présence du roi Philippe, de la reine Mathilde et de leurs quatre enfants (photo). Les invités en nombre restreint portaient tous un masque.

Dans la matinée, le roi Philippe s’est rendu au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Bozar) pour y découvrir la fresque murale de l'artiste graffiteur calligraphe belge Dema One et rencontrer les jeunes qui ont réalisé cette œuvre (photo). Il s’agit de l’une des quatre fresques gigantesques installées à Bruxelles, Charleroi, Anvers et Brussels Airport. Un projet participatif lancé par le Palais royal, à l’occasion de la Fête nationale.

La cérémonie du défilé, à 14h sur la Place des Palais à Bruxelles, a également été revue en cette crise sanitaire. En présence du Roi et de la Reine, et de leurs enfants Elisabeth, Gabriel, Emmanuel et Eléonore, de la princesse Astrid et du prince Lorenz et du prince Laurent, la cérémonie s'articulera autour de deux thèmes : un hommage aux héros de la crise Covid-19 et le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, en présence d’anciens combattants. Cette année, la traditionnelle parade militaire n'aura pas lieu.

Les festivités dans le parc de Bruxelles après le défilé ont également été supprimées, tout comme le feu d’artifice tiré depuis les environs de la Place des Palais, afin de ne pas attirer des foules spontanées.

Ouverture virtuelle du palais royal au public

A la place de ce feu d’artifice, le Palais royal a proposé lundi soir une séquence inédite. La traditionnelle ouverture au public du palais de Bruxelles s’est faite de manière virtuelle. Le DJ Felix De Laet de Lost Frequencies s’est produit depuis le toit du palais pour accompagner le lancement de la visite (photo). L'événement a été diffusé dès 17h sur la page Facebook de la monarchie.

"C'était un honneur pour moi de pouvoir réaliser avec mon équipe une scénographie et des jeux de lumière uniques, main dans la main avec le staff du Palais royal. Tout s'est déroulé dans une ambiance amicale et excitante par rapport à ce projet", a déclaré le DJ belge. En 2015, Lost Frequencies s'était déjà produit au palais royal lors de la cérémonie de remise des prix du concours Belgodyssée.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés