John Crombez quitte la politique active, pour se consacrer à la recherche

L'ex-président du parti socialiste flamand SP.A et ex-secrétaire d'Etat fédéral (photo) a décidé de mettre un terme à sa carrière politique nationale. L'actuel député fédéral dirigera à partir de septembre un projet de recherche consacré par l'hôpital universitaire gantois UZ-Gent à la définition d'une nouvelle architecture pour les soins de santé et à la sécurité sociale du futur.

John Crombez sera remplacé à la Chambre par Vicky Reynaert, âgée de 35 ans et originaire de Beernem, qui prêtera serment en septembre. L'ex-chef de file du parti socialiste flamand restera actif au sein de la section ostendaise du SP.A.

Docteur en Sciences économiques de l'Université de Gand (UGent), cet Ostendais de 46 ans a notamment poursuivi un master en statistiques à Neufchâtel (Suisse). Collaborateur universitaire de l'UGent, il devenait par la suite chef de cabinet d'un autre Ostendais, Johan Vande Lanotte, puis de Freya Van den Bossche.

Il se présentait aux élections en 2009 en emmenant la liste de son parti pour la Flandre occidentale. Il siégeait au Parlement flamand jusqu'en 2011, année durant laquelle il accédait au poste de Secrétaire d'Etat fédéral à la Lutte contre la fraude sociale et fiscale dans le gouvernement d’Elio Di Rupo. En 2014, il avait à nouveau été élu au parlement flamand.

En 2015, Crombez avait été désigné à la présidence du SP.A pour quatre ans, succédant à Bruno Tobback. A l’encontre de la politique socio-économique "dure" du gouvernement de centre-droite de Charles Michel, John Crombez voulait instaurer un socialisme nouveau, qui donne davantage de certitudes aux citoyens en matière d’emploi et de soins de santé, notamment. C'est l'actuel président Conner Rousseau (photo) qui lui a succédé à ce poste, et qui remerciait ce mercredi son prédécesseur pour l’opportunité qu’il lui a donnée, il y a cinq ans, de travailler pour lui.

L'an dernier, à la suite de résultats décevants pour le SP.A aux élections communales et législatives, John Crombez avait renoncé à briguer un nouveau mandat comme président de parti. Il siège à la Chambre depuis les élections de mai 2019.

"Ces 17 dernières années, je me suis engagé de tout cœur pour mon parti. D’abord comme conseiller et chef de cabinet, puis comme Secrétaire d’Etat et président, et jusqu’à aujourd’hui comme député à la Chambre. Je l’ai fait avec énormément de plaisir. Mais j’ai maintenant la possibilité de combiner deux amours - les statistiques et les soins -, et cela me tente énormément", expliquait Crombez ce mercredi matin à la VRT.

L’ancien président du SP.A a confiance en l’avenir de son parti. "En tant que parti nous avons beaucoup investi ces dernières années dans le renouveau, et je suis fier de voir ce que la nouvelle génération réalise - avec Conner Rousseau en tête. J’ai pleine confiance en la nouvelle génération et l’avenir du parti", concluait Crombez.

Les plus consultés