Les Pays-Bas déconseillent de se rendre à Anvers, Londres songe à imposer une quarantaine au retour de Belgique

Le gouvernement néerlandais a émis mardi soir un avis de voyage négatif pour la province d'Anvers, à cause de la hausse du nombre de cas de coronavirus. C’est ce qu’on peut lire sur le site internet du ministère néerlandais des Affaires étrangères. Concrètement, la province est devenue une zone orange, considérée étant à risque. Le ministère conseille aux Néerlandais de s'y rendre uniquement pour des déplacements essentiels.

Le nombre moyen d'infections au coronavirus dans la province d'Anvers est "beaucoup plus élevé" que dans le reste de la Belgique, souligne le gouvernement néerlandais. Il recommande de se rendre dans la province seulement si c'est nécessaire, donc pas pour le tourisme.

La province anversoise peut être traversée pour se rendre ailleurs, si cette destination n’est pas considérée comme zone orange ou rouge. "Mais ne vous arrêtez pas en province anversoise pour prendre de l’essence ou vous reposer", indique les autorités néerlandaises à leurs citoyens.

D’après RTL Nieuws, le code orange signifie également que les Néerlandais se trouvant déjà à Anvers sont invités à se mettre en quarantaine pendant 14 jours après leur retour chez eux.

Foto: Belga

Les touristes belges venant d’Anvers en quarantaine

Les Pays-Bas recommandent également fortement aux touristes belges arrivant sur leur territoire en provenance d’Anvers de se mettre en quarantaine pendant 14 jours dès leur arrivée. L’information a été confirmée ce mercredi à l’agence Belga par Willemien Veldman, porte-parole consulaire du ministère néerlandais des Affaires Etrangères.

Les Belges résidant en province anversoise qui envisagent de se rendre dans un logement de vacances aux Pays-Bas sont donc prévenus.

Une quarantaine en Grande-Bretagne au retour de Belgique ?

Les voyageurs britanniques qui se rendent en Belgique, au Luxembourg et en Croatie risquent 14 jours de quarantaine lors de leur retour au Royaume-Uni, rapporte le quotidien The Times sur son site internet.

Le Premier ministre Boris Johnson a indiqué que l'Europe continentale est en proie à une seconde vague d'épidémie de coronavirus et que le gouvernement britannique est prêt à "prendre les actions nécessaires".

En ce moment, la quarantaine n'est imposée qu'aux voyageurs britanniques revenant d'Espagne.

PA Wire

L'organisation patronale Unizo s'attend à un impact négatif pour Anvers

L'avis de voyage négatif pour la province d'Anvers émis par le gouvernement néerlandais aura un impact important sur les entrepreneurs, estime avec crainte la section anversoise de l'organisation patronale flamande Unizo.

 "Il est difficile d'exprimer cela en chiffres, mais nous nous attendons à un impact important. Nous pensons en premier lieu aux annulations dans les hôtels et aux consommateurs néerlandais qui viennent habituellement en ville pour y faire du shopping, surtout en prévision de la période des soldes à venir."

Les plus consultés