©2020 Tang Ming Tung

Le nombre moyen d'infections augmente encore, "des cas de malades sévères également chez les jeunes"

Le nombre moyen d'infections au coronavirus est passé à 370,6 par jour entre le 21 et le 27 juillet, indique vendredi l'Institut de santé publique Sciensano dans la mise à jour des données de son tableau de bord. Cela représente une augmentation de 62% par rapport à la semaine précédente. Le nombre d'admissions à l'hôpital poursuit aussi son augmentation et passe à 24,4 par jour entre le 21 et le 27 juillet, contre 15,3 entre le 14 et le 20 juillet, soit une hausse de 60%.

"Il faudra encore au moins quelques semaines avant que nous puissions voir les effets des nouvelles mesures. Il y a toujours un délai entre le moment de contamination et celui de l'admission à l'hôpital", précise la porte-parole interfédérale de la lutte contre le Covid-19, Frédérique Jacobs.

Jeudi, les hôpitaux accueillaient 267 patients atteints du Covid-19, contre 203 sept jours plus tôt. Il s'agit d'une augmentation de 32%. Parmi ces patients, 42 étaient traités dans une unité de soins intensifs (+5%). 

Le nombre moyen d'infections au coronavirus est quant à lui passé à 370,6 par jour entre le 21 et le 27 juillet. Cela représente une augmentation de 62% par rapport à la semaine précédente. "Il s'agit une moyenne nationale, l'augmentation n'est pas la même partout dans le pays", précise Frédérique Jacobs. 

Lundi, dernier jour pour lequel Sciensano dispose de données consolidées, 566 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués. Entre le 21 et le 27 juillet, le nombre de cas enregistrés s'élève à 2.594, contre 1.598 la semaine précédente. Le nombre d'infections en Belgique s'élève désormais à 68.006 au total.

Le nombre moyen de décès quotidiens reste relativement stable. Sciensano fait part d'une moyenne de 2,7 décès par jour, en baisse de 10% sur une semaine. Depuis le début de l'épidémie, 9.840 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

Si les jeunes sont moins gravement malades, on rapporte des cas de malades sévères également chez les jeunes", insiste Frédérique Jacobs. "Nous ne connaissons pas les effets à long termes de ces maladies, même si elles sont peu symptomatiques", souligne-t-elle.

Plusieurs personnes ont annulé leur rendez-vous à l'hôpital ou chez le médecin par peur du Covid-19, signale la porte-parole. "Ce n'est pas nécessaire. Les examens et traitements peuvent se poursuivre comme d'habitude", assure-t-elle, en appelant les citoyens ne pas postposer leurs soins.

Les plus consultés