LIEVEN VAN ASSCHE

Le corps sans vie de l’ex-bourgmestre Ilse Uyttersprot retrouvé à Alost

D’après l’actuel bourgmestre d’Alost, Christoph D’Haese, l’échevine CD&V de 53 ans (photo) serait décédée de mort violente. Le parquet de Flandre orientale l'a confirmé. Son corps a été découvert dans un appartement à Alost. Un suspect s'est livré à la police ce mardi matin. L'homme de 49 ans est entretemps poursuivi pour assassinat avec préméditation et doit comparaitre devant le juge d'instruction mercredi midi. Le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V), a été parmi les premiers à exprimer ses condoléances via Twitter. Nombre d'autres personnalités politiques, de tous les partis confondus, ont aussi témoigné de leur stupeur et exprimé leurs condoléances via les réseaux sociaux. 

"C’est avec horreur et incrédulité que j’apprends le décès d’Ilse Uyttersprot, dans des circonstances dramatiques", déclarait ce mardi matin le bourgmestre Christoph D’Haese au quotidien Het Laatste Nieuws.

"J’apprends que le coupable présumé se serait livré à la police. Les circonstances précises du drame doivent encore être établies par la police et le parquet", ajoutait le maïeur. "Mes pensées vont aux deux enfants, à la famille et aux amis d'Ilse". 

"Il s'agit d'un acte non politique, qui s'est déroulé dans la sphère relationnelle", ajoutait D'Haese (photo, à dr.). D’après les informations obtenues par VRT NWS de source fiable, le coupable présumé aurait eu une liaison avec Ilse Uyttersprot, depuis quelques temps seulement. Il serait connu de la justice pour violences domestiques et harcèlement.  Ces faits remontent néanmoins à de longues années et ne datent pas de sa relation avec l'échevine.  

Compte tenu du profil de la victime et du milieu politique sensible, l'enquête est examinée par la police fédérale. Après avoir interrogé le suspect, le parquet a communiqué sur l'affaire ce mardi midi et confirmé que l'homme s'est présenté ce mardi matin à la police en déclarant avoir tué la victime. Le corps sans vie a ensuite été découvert dans un appartement alostois.

Ilse Uyttersprot (photo, à g.) a été bourgmestre d’Alost entre 2007 et 2012. Elle était actuellement échevine, mais sans attributions.

"Très proche du carnaval"

Diplômée en droit de l'UGent en 1990, Uyttersprot exercera le métier d'avocate au barreau de Termonde jusqu'en 1999. Entre 1996 et 1999, elle fut aussi collaboratrice au cabinet du secrétaire d'Etat Reginald Moreels, où elle s'occupait de préparer les dossiers généraux et juridiques destinés au Conseil des ministres.

Elle siégea aussi de 1994 à 2000 au conseil provincial de Flandre orientale. Son dernier mandat d'échevine fut quelque peu houleux. Fin de l'année dernière, le collège d'Alost décida en effet de lui retirer toutes ses compétences (Sports, Culture, Jeunesse, Eglises) en raison de divergences politiques sur le plan pluriannuel adopté par la ville. Le bourgmestre Christoph D'Haese (N-VA) lui reprocha aussi d'avoir fait fuiter des informations confidentielles.

Ilse Uyttersprot connut également une notoriété mondiale sur internet après la divulgation d'une vidéo de ses ébats au sommet d'une tour, filmés à son insu. Une situation dont elle avait su rire l'année suivante en se déguisant en tour lors du célèbre carnaval de sa ville (photo).

En 2009, elle avait revêtu un autre déguisement - celui d'agent de police cette fois - pour quitter le conseil communal et éviter ainsi le courroux de pompiers qui manifestaient devant son hôtel de ville.

Ilse Uyttesprot (à dr.)

Les plus consultés