L’homme suspecté du meurtre d’Ilse Uyttersprot placé sous mandat d’arrêt

Dans l’enquête sur la mort violente de l’échevine et ancienne bourgmestre d’Alost, Ilse Uyttersprot (photo), un homme a été placé ce mercredi sous mandat d’arrêt après avoir comparu plusieurs heures devant le juge d’instruction à Termonde. Il s’agit de l’ami de la victime de 53 ans, qui est suspecté d’assassinat, a confirmé le parquet de Flandre orientale.

L'homme de 49 ans s'est rendu mardi matin à la police locale en annonçant qu'il avait tué Ilse Uyttersprot. La police a retrouvé ensuite dans l’appartement du suspect le corps sans vie de l'ancienne bourgmestre d'Alost, tuée dans des circonstances suspectes. Le laboratoire, le juge d'instruction, le parquet et le parquet général sont descendus sur les lieux, ainsi que la police judiciaire fédérale (PJF) qui mène l'enquête.

Une autopsie du corps de la victime a été réalisée ce mercredi. Le suspect, né en 1971, est donc maintenu en détention. D’après son avocate Krist’l De Paepe, il ne peut être question de préméditation.

"Les faits se sont déroulés sur un laps de temps très bref. Cela s’est passé en quelques secondes ou quelques minutes. Il l’a compris, il s’est habillé et il s’est rendu à la police. Il sait que sa vie est terminée maintenant. Il est serein et exprime des regrets", indiquait l’avocate.

Ilse Uytttersprot et son ami avaient des problèmes relationnels. "La semaine dernière, ils étaient allés ensemble chez le psychiatre. Il était au bord de la dépression, parce qu’il avait moins de travail".

Les détails des faits tragiques ne sont pas encore connus. L’homme avait une relation avec l’échevine depuis trois mois. Par le passé, il a déjà été condamné à une peine de prison pour violence conjugale et harcèlement.

Les plus consultés