La province d’Anvers ajuste certaines mesures contre le coronavirus

La gouverneure d'Anvers, Cathy Berx (photo), a apporté ce mercredi quelques ajustements aux mesures supplémentaires prises contre la propagation du coronavirus dans sa province. Ainsi, les centres de fitness peuvent rouvrir leurs portes, mais uniquement conformément au protocole du secteur entré en vigueur la semaine dernière. De légers assouplissements et des clarifications ont également été annoncés pour le sport et le travail intensif. L’incertitude demeure néanmoins quant à la reprise du football professionnel en province anversoise.

L’obligation de porter un masque dans l’espace public et dans les endroits où la distance sociale de 1,5 mètre ne peut être respectée est adaptée pour les personnes avec un handicap et pendant un travail physique intense. Dans ces cas précis, le masque n’est plus obligatoire. La police traitera l’obligation du port du masque également avec plus de précaution.

Les centres de fitness sont à nouveau autorisés à ouvrir leurs portes, mais en se tenant aux règles strictes qui sont entrées en vigueur la semaine dernière. Ceux qui enfreindront ces règles devront fermer pendant deux semaines.

Pour les activités sportives effectuées de façon organisée, les règles sont ajustées en fonction des tranches d’âge. Pour les enfants de moins de 12 ans, l’activité sportive peut être effectuée dans un groupe de maximum 50 personnes, supervisé par un adulte. Le contact physique y est autorisé.

Pour les jeunes de 12 à 18 ans, le groupe doit être limité à 10 personnes. Il doit toujours s’agir des mêmes personnes, sauf dans le cas de camps sportifs ou d’activités organisées par les autorités locales. Les contacts physiques y sont également autorisés. Dans le cas de sports de contact, comme le judo et le karaté, le masque buccal est par contre requis pour ces adolescents.

Pour les adultes, les règles sont plus strictes. Les groupes pour la pratique du sport sont limités à 10 personnes, toujours les mêmes. Et il ne peut s’agir que de sports sans contacts. Si le football professionnel doit s’en tenir à ces règles, la reprise des matchs ne sera pas possible ce week-end.

MOVE1962

Aucune décision n’a cependant encore été prise à propos de ces matchs de football professionnel qui doivent avoir lieu en province anversoise. L’Antwerp doit affronter samedi Mouscron à domicile, tandis que Malines doit se mesurer dimanche à Anderlecht. Le ministre flamand des Sports, Ben Weyts, devra trancher et définir un protocole particulier pour les matchs.

Les entraineurs de l’Antwerp et du Beerschot s’étaient déjà plaints de voir leurs joueurs défavorisés, parce qu’ils n’ont pas droit au contact physique même pendant l’entrainement.

La gouverneure Cathy Berx a enfin annoncé vouloir pouvoir donner rapidement de nouvelles perspectives au secteur culturel, qui reste l’un des plus touchés par les mesures de prévention contre l’épidémie.

Les plus consultés