Chargement lecteur vidéo ...

Brussels Airlines annonce une perte de 182 millions d'euros au premier semestre

La compagnie aérienne belge, filiale de Lufthansa, a enregistré une perte de 182 millions d'euros au premier semestre en raison de la pandémie de coronavirus, annonce ce jeudi Brussels Airlines. Le chiffre d'affaires a reculé de 64% durant cette période à 252 millions d'euros, contre 684 millions à la même période en 2019.

"Le coronavirus, qui a paralysé l'aviation mondiale en seulement quelques semaines, a eu un impact dramatique sur les résultats financiers de Brussels Airlines au cours du premier semestre 2020", souligne la compagnie. Brussels Airlines a dû arrêter complètement ses vols réguliers du 21 mars au 14 juin.

Le chiffre d'affaires a diminué de 63%, passant de 684 millions d'euros à 252 millions d'euros. La compagnie aérienne affiche un EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) ajusté de -182 millions d'euros pour les six premiers mois de l'année (contre -36 millions d'euros au premier semestre de 2019). L'EBIT a diminué à -211 millions d'euros (année précédente: -36 millions d'euros). La différence par rapport à l'EBIT ajusté est due à des dépréciations de 29 millions d'euros sur des actifs en droit d'usage consistant en deux Airbus A330-200 et huit Airbus A319, déjà au premier trimestre.

Brussels Airlines a transporté 67% de passagers en moins entre janvier et juin et le taux d'occupation a chuté de 7,4 points de pour cent pour atteindre 72,4%. La compagnie aérienne belge a pris des mesures non seulement pour réduire les coûts variables, mais aussi pour réduire les coûts fixes - chômage technique du personnel, arrêt de tous les contrats temporaires, négociations avec les fournisseurs, arrêt de tous les projets et investissements.

Le total des frais de fonctionnement a diminué de 39% pour atteindre 463 millions d'euros, principalement en raison de la baisse liée au volume et des mesures prises dans le coût des matériaux et des services, précise la compagnie. Le plan de redressement Reboot Plus, élaboré avant la crise du coronavirus, a été intensifié. Le plan social signé entre direction et syndicats prévoit le départ de 1.000 personnes sur 4.000. En raison de la situation incertaine, Brussels Airlines ne donne pas de prévisions pour l'année 2020.

Les plus consultés