Retour des restrictions de captage d'eau en Brabant flamand

Après avoir décrété un assouplissement fin juin, le gouverneur du Brabant flamand Lode De Witte a décidé de réinstaurer des interdictions de captage d'eau dans sa province, en raison de la sécheresse actuelle. Le 20 mai dernier, il avait déjà interdit la captation d’un certain nombre de cours d’eau écologiquement sensibles. Il s’agissait de 13 cours d’eau disséminés dans toute la province du Brabant flamand, dont l’état se détériorait et qui risquaient de tomber à sec.

L'interdiction réintroduite ce 6 août vaut pour tous les cours d'eau de la province, à l'exception des tronçons non-navigables de la Dyle et du Démer, et des parties navigables de la Senne, de la Dyle, du Démer, du Canal de Charleroi, du canal Louvain-Dyle et du canal Bruxelles-Rupel.

Le gouvernement de la province de Brabant flamand appelle également les habitants à utiliser l'eau avec parcimonie. Il s’agit avant tout de limiter l’utilisation non-essentielle de l’eau potable.

La durée de l’interdiction de captage dépendra des conditions météorologiques. "Le niveau de la nappe phréatique doit d’abord remonter. Pour cela, il faut qu’il pleuve. Ce qui ne devrait pas être le cas les prochains jours de canicule. Il faut donc patienter", concluait le gouverneur.

Les plus consultés