Récoltes en danger: les fortes chaleurs rôtissent les pommes et poires sur les arbres

La canicule inquiète les fruiticulteurs, car les fruits exposés à de fortes chaleurs ou aux rayons du soleil brûlent sur les arbres. "Conséquence : nous ne pouvons même plus utiliser nos fruits pour faire du jus ou des compotes", indiquait An De Rijck à VRT NWS.

La récolte de pommes pour la saison 2020-2021 en Belgique devrait afficher une baisse de 31%, en raison d'une floraison précoce suivie de gelées tardives. Mais les cultivateurs redoutent une baisse plus grande encore en raison des températures actuelles. "S'il fait 35 degrés sous abri, les fruits d'un arbre bien exposé au soleil doivent endurer des 45-50 degrés. Ils ne résisteront pas", s’inquiétait de son côté Olivier Warnier, du Centre fruitier wallon. Les fortes chaleurs pourraient accentuer la baisse de récoltes de pommes.

La superficie consacrée aux pommiers a légèrement reculé ces dernières années en Belgique pour atteindre les 5.475 hectares, mais la baisse de près d'un tiers de la récolte s'explique surtout par les aléas climatiques. "Nous avons connu une année très précoce avec un mois de février particulièrement doux, avant que des gelées parfois conséquentes, jusqu'au 12 mai, ne viennent endommager les fleurs", analyse Warnier.

Les poires connaissent une tendance inverse puisque des poiriers ont été replantés progressivement ces dix dernières années. Près de 11.000 hectares sont aujourd'hui consacrés à ce fruit en Belgique. La production devrait donc être en hausse de 9% par rapport à la saison précédente, à 362.000 tonnes, selon l'association des coopératives horticoles belges. Notre pays est d’ailleurs devenu le quatrième plus gros producteur sur un marché dominé par l'Italie.

La cueillette des poires devrait démarrer aux alentours du 20-25 août, estime Olivier Warnier alors que certaines variétés de pommes pourraient être récoltées dès la semaine prochaine. "Mais d'ici-là, le risque est grand de voir des fruits brûlés par le soleil, ce qui pourrait engendrer une nouvelle perte de l'ordre de 5 à 20%", estime-t-il.

Flip Franssen

"Le goût des fruits est complètement transformé"

L’entreprise fruitière Het Torenhof, à Brussegem (Merchtem) en Brabant flamand, attend avec impatience que les températures redescendent. An De Rijck craint de voir ses pommes et poires rôtir sur les arbres. "Elles attrapent un coup de soleil et commence à cuire. Elle attrapent des taches brunes, qui ressemblent à de grosses taches de pourriture".

Le goût des fruits en est complètement altéré. "Ce qui fait que nous ne pouvons même plus les utiliser pour faire du jus ou de la compote". Il ne reste rien d’autre à faire que de les jeter à la poubelle. "La qualité interne des fruits est malheureusement atteinte", précise An De Rijck. "Les cellules des fruits sont endommagées".

L’entreprise fruitière craint que les dégâts soient aussi importants que l’an dernier, où des fruits avaient aussi bruni sur les arbres pendant la canicule. "Il n’y a rien que nous puissions faire pour protéger nos fruits. La météo détermine tout, pas nous. Il ne nous reste plus qu’à attendre que le temps rafraichisse", concluait An De Rijck.

Les plus consultés