©2020 Tang Ming Tung

Gand met en place un centre de dépistage pour les vacanciers qui reviennent de zones rouges ou oranges

Un point de contrôle distinct sera mis en place à Gand pour les personnes qui se sont rendues dans des pays en zone rouge ou orange. La demande d'un point de contrôle supplémentaire vient des médecins généralistes qui atteignent progressivement la limite de ce qu'ils peuvent faire en matière de tests. "Nous entrons de nouveau dans une phase de vigilance accrue", a déclaré Elke Decruynaere, bourgmestre faisant fonction de Gand.

La cité des Comtes a enregistré 66 nouvelles infections lors des sept derniers jours et atteint désormais la proportion de 25 cas pour 100.000 habitants. "Bien que Gand ait été relativement épargnée le mois dernier, le nombre d'infections a continué à augmenter ces jours-ci. La ville entre donc dans une phase de vigilance accrue", a déclaré Elke Decruynaere.

"Cela s'est déjà produit auparavant et notre ville s'en est sortie. C'est pourquoi j'appelle les Gantois à suivre scrupuleusement les mesures afin de faire baisser une nouvelle fois les chiffres."

Les habitants sont invités à être attentifs aux symptômes et à contacter leur médecin traitant si nécessaire afin de se faire dépister. Les autorités communales vont également mettre en place un centre de tri général, afin de tester les personnes asymptomatiques revenant des zones orange et rouge.

En Flandre orientale, le nombre de cas confirmés est passé de 250 il y a deux semaines à 325 la semaine dernière. Les chiffres de la province sont environ cinq fois inférieurs à ceux d'Anvers mais la cellule de crise provinciale se réunira lundi pour évaluer si des mesures supplémentaires sont nécessaires.
 

Coordinateur corona

Gand a également désigné un coordinateur coronavirus. Son rôle sera d'aider les citoyens les plus vulnérables de Gand dont le test de dépistage du Covid-19 est positif pendant leur quarantaine. Elke Decruynaere cite l'exemple d'une mère célibataire avec 3 enfants. "Elle doit aussi nourrir sa famille. Mais si elle n'a pas de réseau pour organiser cela ou pas de budget pour faire livrer de la nourriture à son domicile, alors cette famille est en difficulté. Il n'est pas non plus possible que tout le monde reste à l'intérieur en permanence". À cette fin, le coordinateur corona va collaborer avec diverses organisations gantoises, dont le CPAS.

Les plus consultés