Chargement lecteur vidéo ...

La SNCB ne peut pas supprimer ses trains spéciaux à destination de la Côte sans l’accord des autorités

Avant qu'une telle mesure ne puisse être prise, le gouvernement fédéral doit formuler une demande correspondante, a déclaré lundi le porte-parole la société des chemins de fer Bart Crols à la VRT. Mardi, aura lieu une réunion de concertation sur un plan de mobilité pour la Côte.

 

Le week-end dernier, les bourgmestres de plusieurs stations balnéaires de la Côte ont demandé à la SNCB de supprimer ses trains spéciaux supplémentaires à destination d'Ostende, de Blankenberge ou de Knokke. Une manière de limiter l’afflux de touristes d’un jour en cette vague de chaleur.

Mais la société des chemins de fer ne peut pas se contenter de retirer ses trains de l'horaire. La SNCB doit s'en tenir à son plan de transport, qui a été décidé par le gouvernement.

En outre, la société des chemins de fer est obligée d'utiliser des trains spéciaux si la masse de personnes à transporter est trop importante pour être transportées uniquement par les trains normalement prévus dans l'horaire - surtout pendant une vague de chaleur comme celle que nous connaissons ces jours-ci, selon le porte-parole des chemins de fer, Bart Crols : 
"Bien sûr, ces questions sont examinées à tous les niveaux, mais pour l'instant, nous accomplissons notre mission conformément aux règlements, comme le prévoit notre accord avec le gouvernement". 

"Cela signifie qu'il faut prévoir une capacité suffisante pour transporter les passagers en toute sécurité", a poursuivi Bart Crols : "C'est notre devoir en tant que société de transport. Les modifications de nos horaires et de nos règlements nécessitent l'approbation des autorités".
 

Concertation mardi sur un plan de mobilité pour la Côte

Deux ministres fédéraux, la gouverneure faisant fonction de Flandre occidentale, les bourgmestres des communes côtières et la SNCB participeront mardi à une réunion de coordination à propos d'un plan de mobilité pour la côte, touchée par une forte affluence estivale, a appris lundi l'agence Belga de bonne source.

Cette réunion rassemblera les ministres de la Mobilité et de l'Intérieur, François Bellot (MR) et Pieter De Crem (CD&V), la gouverneure faisant fonction, Anne Martens, les bourgmestres des communes côtières, et des représentants de la SNCB. L'objectif est "d'établir un plan de transport adapté qui répond aux craintes des autorités locales quant à un afflux trop important de touristes à la côte", en dépit des mesures sanitaires prises pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Les plus consultés