Facebook: United People

Covid-19: le bourgmestre de Vilvorde interdit une campagne de tests rapides dans un café

Le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (SP.A), a décidé d'interdire la campagne de tests rapides du coronavirus organisée par le tout jeune parti "United People" dans sa commune. L’événement devait avoir lieu jeudi dans un café de la commune fusionnée Koningslo, les tests rapides étant payants. Le bourgmestre estime qu’il s’agit de "pratiques illégales et peu éthiques". Bonte dit se référer aux conseils de l'inspection d'hygiène fédérale et de l'association des médecins généralistes flamands Domus Medica.

De tels tests rapides pour détecter une éventuelle infection au coronavirus sont interdits, car ils ne sont pas suffisamment fiables et peuvent conduire à des résultats de faux positifs ou de faux négatifs, argumente Hans Bonte. "Ces tests inexacts conduisent à un comportement à risque, car dans un certain nombre de cas, des gens croient à tort qu'ils ne sont pas infectés et propagent ainsi le virus."

United People a organisé le même type d’événement à Plancenoit et Ghlin, ces 11 et 12 août, en Wallonie. Contre le paiement de 20 euros, le parti politique promet une réponse en 10 minutes à la suite du test.

Les habitants qui souhaitent ou ont besoin d'être testés doivent contacter leur médecin généraliste ou, après avoir pris rendez-vous, contacter le centre médical de l'hôpital AZ Jan Portaels de Vilvorde, précisait encore Hans Bonte.

Faceook: United People

Les plus consultés