Meyrem Almaci et Jean-Marc Nollet

Discussion "constructive et très approfondie" entre les préformateurs et les Verts

Les préformateurs Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) ont eu ce mercredi matin une discussion "très approfondie" avec les partis écologistes Ecolo et Groen (photo archives). La rencontre a duré 2h40 et les interlocuteurs ont décidé de se revoir bientôt.

C’était la deuxième fois que Bart De Wever et Paul Magnette s’entretenaient longuement avec les deux partis écologistes. On sait peu de choses sur le contenu de cet entretien, Groen ayant décidé en outre de ne pas faire de déclarations à ce sujet. La discussion a été "très approfondie" sur les thématiques environnementales et climatiques et n'est donc pas terminée. Le PS a fait savoir que le contenu de la note des préformateurs allait encore évoluer, sur base de cet entretien.

Cette volonté de se revoir ne laisse toutefois rien présager quant à une montée éventuelle des Verts dans la coalition fédérale. Les présidents de la N-VA et du PS ont rendu rapport de leur mission devant le Roi samedi dernier. Ils sont à nouveau attendus au Palais lundi prochain, le 17 août. Le duo est à la recherche d'un sixième partenaire pour compléter la "bulle des cinq" partis (N-VA, PS, SP.A, CD&V et CDH, soit 69 sièges sur 150) afin d'obtenir une nouvelle majorité fédérale.

Les libéraux du MR et de l'Open VLD restent unis et sont prêts à y participer à condition que les cinq mettent de l'eau dans leur vin. Ils veulent également que les deux "préformateurs" corrigent leur copie sur les plans économique et communautaire. Ils devraient être à nouveau reçus par le duo d'ici lundi.

Du côté des Verts, le "schéma institutionnel" évoqué par les préformateurs pose aussi problème. La question communautaire crispe également au sein même de la "bulle des cinq". "Evitons les assimilations hâtives en donnant l'impression que nous avons déjà validé un quelconque contenu, y compris institutionnel", a ainsi recadré mardi le président du CDH, Maxime Prévot.

Alors que les négociations se poursuivent, DéFI, qui n'est pas invité aux discussions, réclame dans un communiqué toute la transparence sur le volet institutionnel proposé. "Les informations filtrant sur les négociations fédérales ressemblent à un véritable 'musée des horreurs' institutionnel", selon le président de la formation amarante, François De Smet.

Les préformateurs Bart De Wever et Paul Magnette

Les plus consultés