Radio 2

Tous les travailleurs de Westvlees ont été testés : 94 contaminations au total

Vingt cas supplémentaires de coronavirus ont été détectés au sein de l'entreprise de transformation de viande Westvlees, à Westrozebeke. C’est ce qu’a indiqué ce vendredi l’abattoir basé à Staden (Roulers). L'ensemble des 817 travailleurs a été testé, et 94 personnes se sont révélées positives. Le foyer se concentre dans l'atelier de découpe de viande.

Aucun employé positif au coronavirus n'a dû être hospitalisé, a précisé l'entreprise, qui prolonge ses mesures sanitaires renforcées. Les employés ne peuvent dès lors se rendre au travail qu'à deux personnes maximum dans une voiture et la société continue d'installer des épurateurs d'air. Des stewards veillent au respect de ces mesures au sein de Westvlees.

C'est grâce au traçage des contacts qu'un nombre important de contaminations a été découvert au sein de l'entreprise. La semaine dernière, 260 personnes actives dans l'atelier de découpe ont été dépistées, parmi lesquelles 74 étaient porteuses du virus.

Sur les 557 travailleurs employés dans d'autres sections, 20 personnes supplémentaires se sont révélées positives. Seules deux d’entre elles résident à Staden. Le risque d'infection est toutefois considéré comme "faible", selon le bourgmestre de cette commune, Francesco Vanderjeugd (Open VLD), qui s'en réfère à l'Agence flamande de la Santé.

En fonction de l'évolution des chiffres de l'épidémie, l'obligation de porter le masque dans la commune devrait être levée. "Étant donné que les résultats des tests effectués à Westvlees n'ont plus d'impact significatif" (sur le nombre de contaminations dans la commune) "et au vu des chiffres récents à Staden, l'obligation de porter un masque sera levée lundi. Mais chacun devra encore l'avoir sur soi, à disposition", a expliqué Francesco Vanderjeugd (photo).

Les plus consultés