Les préformateurs De Wever et Magnette jettent l’éponge : "C’est au tour des Verts et des libéraux"

Les missionnaires royaux (photo) rencontraient ce vendredi matin les partis libéraux Open VLD et MR, mais l’entretien n’a duré qu’une bonne demi-heure, sans avancée. La rédaction de la VRT a appris que Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) ont alors décidé de suspendre leur mission. Ils se rendront lundi chez le Roi, pour passer le relais aux partis libéraux et écologistes.

Retour à la case départ. Les présidents de partis De Wever et Magnette rendront lundi leur mission de préformateurs (comme ils la qualifiaient eux-mêmes) au roi Philippe. C’est ce qu’a appris la VRT. Le parti nationaliste flamand et le parti socialiste francophone, décrits par le passé comme des ennemis jurés, avaient pourtant travaillé ces dernières semaines à former une coalition fédérale. Ils avaient déjà constitué une "bulle de cinq", avec le SP.A, le CD&V et le CDH.

La recherche d’un sixième partenaire pour former une coalition majoritaire les avait conduits à mener des entretiens avec les Verts (Ecolo et Groen) et les libéraux (Open VLD et MR). Mais le communiqué commun, publié jeudi par les Verts et les libéraux, aurait fait sauter l’entente entre le PS et la N-VA. Les quatre partis demandaient aux préformateurs de faire un choix clair entre libéraux ou Verts pour une coalition, en arrêtant de les dresser les uns contre les autres, et se montraient en outre critiques face au volet institutionnel de leur note.

Lachaert (Open VLD) et Nollet (Ecolo) entreront-ils en action ?

La réunion entre les préformateurs et les libéraux flamands et francophones de ce vendredi matin n’aura duré qu’une demi-heure. Les deux partis voulaient tout particulièrement apprendre de Magnette et De Wever s’ils comptaient poursuivre les négociations avec eux, ou avec les écologistes. Mais ils n’ont pas reçu de réponse, les préformateurs n’étant pas encore prêts à dire qu’ils voulaient poursuivre avec les libéraux.

"Pire encore, ils ne nous ont pas donné l’opportunité de modifier le contenu de leur note", déclarait Egbert Lachaert (photo) à l’issue de la réunion. "De cette façon, effectivement, nous sommes coincés. Si vous ne donnez pas la possibilité, aux partenaires que vous voulez séduire, de mettre d’autres accents dans votre note, alors vous créez une très mauvaise atmosphère. C’est très dommage, car vous savez que j’étais positif par rapport à cette coalition".

D’après le journaliste Johny Vansevenant (VRT), l’atmosphère était effectivement glaciale ce vendredi matin. Avec pour résultat que les préformateurs ne pensent plus pouvoir aboutir dans leur mission. Ils constatent que face à la bulle de cinq partis (N-VA, PS, SP.A, CD&V et CDH) une bulle de quatre partis s’est formée (Open VLD, MR, Groen et Ecolo), ce qui rend impossible de former encore une coalition majoritaire.

Et alors que l'on parlait depuis quelques jours d'une nouvelle réunion entre les préformateurs avec les présidences des partis Ecolo et Groen ce vendredi, les Verts annonçaient ce matin que la réunion a été annulée.

Paul Magnette et Bart De Wever se rendront lundi chez le Roi pour rendre leur troisième et dernier rapport, et devraient suggérer au souverain de passer la mission de formation d’un gouvernement fédéral aux Verts et aux libéraux. Le Roi désignera-t-il alors le duo Egbert Lachaert et Jean-Marc Nollet (présidents d’Open VLD et d’Ecolo) ? Et quelle coalition ces derniers tenteront-ils de mettre sur pied ? La violette-verte (libéraux, socialistes et écologistes) avec le CD&V, ou l’actuelle coalition minoritaire du gouvernement Wilmès, éventuellement élargie ? C’est à nouveau l’inconnue.

Laurie Dieffembacq

Les plus consultés