Chargement lecteur vidéo ...

Une tache composée de plancton orange sur plusieurs kilomètres au large de notre littoral

Une prolifération inhabituelle de l'espèce de plancton unicellulaire Noctiluca, alias "éclat de la mer", de couleur orange, a été observée dans la partie belge de la mer du Nord, près du banc de sable Buitenratel, au large de La Panne, a annoncé dimanche l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB).

Des taches et des cordons orange ont été observés samedi matin en mer et signalés au Centre des garde-côtes belges, le Maritime Rescue and Coordination Centre (MRCC), comme étant une éventuelle pollution.

Un marin a remarqué une "tache orange frappante" en mer, contenant quelques oiseaux morts, sur le banc de sable Buitenratel, situé à environ 16-20 km de la Côte ouest belge, près de la frontière avec les eaux françaises, a précisé l'Institut dans un communiqué.

"Après inspection par différents services, il est apparu clairement qu'il s'agissait d'une prolifération inhabituelle de l'espèce de plancton unicellulaire Éclat de la mer. La chaleur et l'absence de vent et de vagues des derniers jours sont probablement des facteurs déterminants. La masse en décomposition pourrait éventuellement entraîner un manque d'oxygène qui pourrait à son tour entrainer la mort de poissons. Il est également possible que leurs restes s'échouent sur les plages belges au cours de la semaine prochaine."

Des unités maritimes et aériennes dépêchées sur place sont arrivées à la conclusion qu'il s'agissait probablement d'une grande prolifération d'algues naturelles, mais d'une grande envergure. Un échantillon prélevé par la police maritime a été emmené au laboratoire biologique de l'IRSNB à Ostende, où il a pu être rapidement confirmé qu'il s'agissait bien d'une floraison de Noctiluca.
Ce dinoflagellé, baptisé Noctiluca scintillans ou éclat de la mer, est une micro-algue unicellulaire relativement grande (0,5 à 1 mm) que l'on trouve dans la plupart des mers du monde et qui appartient au groupe biologique des planctons. Il ressemble à un granulé gélatineux avec une queue (flagelle), qui attrape la nourriture, a expliqué l'Institut.

Selon l'IRSNB, la communauté des dinoflagellés dans la partie belge de la mer du Nord a connu une augmentation relative au cours des dernières décennies. Cette augmentation pourrait être liée au réchauffement de l'eau de mer (+ 1,6°C au cours des trente dernières années).

Les plus consultés