Cathy Berx : "Le but principal à Anvers est de persévérer"

La gouverneure de la province anversoise, Cathy Berx (photo), effectuait ce mercredi midi une mise à jour de la progression de la situation sanitaire sur son territoire. Alors que le nombre de contaminations quotidiennes est clairement en baisse, "le plus important est maintenant de persévérer" dans le respect des mesures sanitaires renforcées, pour endiguer la propagation du coronavirus. Ces mesures ne sont d’ailleurs pas ajustées cette semaine et restent d’application au moins jusqu’au 26 août.

"Les chiffres continuent à évoluer de façon encourageante, le taux de reproduction se situant maintenant à 0,73 à Anvers. Les efforts en valent donc la peine, puisque nous venons d’un taux de reproduction de 2", indiquait Cathy Berx. La gouverneure divulguait aussi les chiffres d’admissions dans les hôpitaux anversois : mardi 109 patients Covid-19 ont été admis, dont 35 en soins intensifs.

"Le nombre de contaminations a diminué de 35% la semaine dernière. Les médecins, qui ont été les premiers à nous mettre en garde contre l’aggravation de la situation dans la province, affirment maintenant que la pression de travail diminue".

"Mais il faut persévérer, afin que nos enfants puissent retourner à l’école en sécurité et que nous puissions travailler, faire du sport et profiter de la culture aussi normalement que possible", indiquait Berx. "Nous voulons motiver les citoyens autant que possible pour qu’ils respectent les règles d’or de la prévention. Pas parce que c’est nécessaire, mais parce que les gens ont une meilleure vue des risques et souhaitent adapter leur comportement".

Les mesures restent inchangées cette semaine, parce qu’une certaine "stabilité" est importante, précise la gouverneure anversoise. "Nous constatons que les gens ne veulent pas que les règles changent sans cesse. C’est pourquoi il faut persévérer".

Les infractions pas trop nombreuses

Le nombre de procès-verbaux émis pour des infractions aux règles sanitaires en vigueur dans la province "est correct", indique Cathy Berx. Ces derniers jours, il y a eu une trentaine de PV pour des personnes qui ne portaient pas de masque buccal dans l’espace public, neuf PV pour non-respect du couvre-feu et huit pour non-respect de l’obligation de laisser ses coordonnées dans un café ou restaurant.

La gouverneure se dit par contre inquiète par la multiplication d’incidents au cours desquels quelqu’un a craché vers une autre personne. Elle constate aussi que plusieurs fêtes rassemblant trop de monde ont été découvertes. Cathy Berx indiquait également ne plus avoir reçu de demandes d’assouplissement des règles émanant de communes qui ont peu ou pas de cas de Covid-19.

Les plus consultés