Foto: Radio 2

Une course-poursuite entre un véhicule immatriculé en France et la police se termine par un accident à Harelbeke

La course- poursuite avait commencé à Anvers et s'est finalement terminée à Harelbeke, près de Courtrai en Flandre occidentale. Jeudi soir, une équipe d'intervention rapide de la police locale d'Anvers avait remarqué un conducteur à la conduite agressive. Les policiers ont décider de le contrôler. Mais le chauffard a refusé de s'arrêter et a pris la fuite. La Volkswagen Golf immatriculée en France a atteint des pointes de vitesse de 260 kilomètres à l'heure pour finalement terminer sa course dans le décor, à la sortie de Kortrijk Oost, après une demi-heure de poursuite.

La poursuite avait commencé dans les environs de la Bredabaan à Merksem, puis sur le Ring d'Anvers via le Kennedytunnel et l'E17 vers la Flandre orientale. Plusieurs équipes de police se sont jointes à l'opération. "Nous suspections que la voiture allait rouler en direction de la France car elle avait une plaque d'immatriculation française", explique Wouter Bruyns de la police d'Anvers.

"Durant la poursuite, le conducteur a pris beaucoup de risques et mis en danger de nombreuses personnes. A un moment donné, il a également éteint ses phares et a atteint une vitesse de 260 kilomètres à l'heure. Mais le véhicule a finalement terminé sa course en Flandre occidentale. En raison de la vitesse élevée, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et a heurté la berme centrale", ajoute Wouter Bruyns. Les occupants sont tout de même sortis de la voiture en rampant et ont tenté de prendre la fuite à pieds. Heureusement, la police a pu les rattraper rapidement et les arrêter.

Les quatre occupants ont depuis été remis en liberté, mais un procès-verbal a été dressé. Ils ont déclaré qu'ils étaient en route vers les Pays-Bas pour acheter de la drogue. Aucune drogue n'a toutefois été trouvée dans le véhicule. La police ne les a pas vus jeter quoi que ce soit par la fenêtre.

Foto: Radio 2

Les plus consultés