Violences liées au trafic de drogue à Anvers : que fait le bourgmestre Bart De Wever ?

Le district anversois de Deurne lèche ses plaies après les multiples incidents violents survenus durant la semaine écoulée. "Les habitants éprouvent énormément d’angoisse", indique le bourgmestre du district, Tjerk Sekeris (N-VA). Au micro de Radio 2 (VRT), il a également expliqué les raisons de l’absence du bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever (N-VA), face à un phénomène qui semble être directement lié au milieu criminel de la drogue. 

"Les habitants de Deurne sont très inquiets des attaques qui se perpétuent. Celles-ci ne cessent par ailleurs de se rapprocher. Avant, elles ne concernaient que quelques quartiers, mais maintenant, on est au centre de notre district", explique Tjerk Sekeris. 

"Heureusement, il n’y a pas encore eu de morts. Il faut espérer que cela reste ainsi, mais ce scénario n’est plus exclu. Imaginez une balle perdue qui touche la nuit un client de café ou le propriétaire d’un chien. Ce serait une catastrophe", poursuit-il. 

"Le parquet doit davantage agir"

Pour le bourgmestre du district de Deurne, certaines choses doivent changer. "Je pense que la police travaille activement, mais le parquet doit suivre", souligne-t-il. 

"De nombreux citoyens me posent des questions au sujet de snacks, de coiffeurs ou de restaurants qui apparaissent soudainement et où il n’y a jamais personne. Le trafic de drogue infiltre également le commerce régulier, et à mes yeux le parquet doit s’engager plus fortement", ajoute Tjerk Sekeris. 

Où est Bart De Wever ?

Face au silence médiatique du bourgmestre d’Anvers Bart De Wever (N-VA), lui-même résidant à Deurne, les partis de l’opposition dénoncent le fait que ce dernier ne s’exprime plus qu’au sujet des négociations fédérales. 

"Le bourgmestre m’a plusieurs fois assuré qu’il désire aller à Deurne pour discuter avec les habitants. A cause du coronavirus, les journées d’information et les réunions avec les habitants sont toutefois impossibles", explique Tjerk Sekeris. "Lorsque le moment sera venu, et que la période covid sera passée, Bart De Wever ira de quartier en quartier pour expliquer sa politique de lutte contre le milieu de la drogue", précise-t-il. 

Faudra-t-il dès lors attendre que le coronavirus ait totalement disparu ? "Ce n’est pas non plus ce que j’ai dit", conclut le bourgmestre du district, sans pour autant avancer une date concrète. 

Les plus consultés