Chargement lecteur vidéo ...

"Islamistes, parasites" : une marche de protestation rassemble 500 personnes à Ostende

Une "marche contre l’impunité" s’est tenue dimanche à Ostende pour répondre aux incidents survenus cet été à la Côte belge. Les participants entendaient ainsi "lancer un signal" et exprimer leur inquiétude et leur soutien à la police après les rixes qui ont eu lieu cet été sur la plage de Blankenberge et à Knokke. D’après l’organisateur de la marche, le rassemblement ne soutenait aucune idéologie politique. Des slogans d’extrême droite ont toutefois été scandés par certains manifestants.

L'appel à manifester avait été lancé sur un groupe Facebook fermé comptant plus de 5.000 membres. La manifestation avait été interdite par le bourgmestre d'Ostende, Bart Tommelein (Open VLD), en raison des mesures sanitaires en vigueur mais plusieurs centaines de personnes se sont tout de même rassemblées devant la gare d'Ostende. Elles ont ensuite marché le long de la digue avant de revenir vers la gare.

"Je tiens à souligner que nous n’avons aucun lien avec la politique, nous ne sommes pas d’extrême gauche ou d’extrême droite", a commenté l’organisateur Luk De Gent au micro de la VRT. "Nous voulons simplement montrer aux services de l’ordre qu’ils ne sont pas seuls. S’il le faut, nous pouvons nous mobiliser".

La police, présente sur les lieux, a fait en sorte que la distance sociale soit respectée entre les participants. Ces derniers ont, à plusieurs reprises, applaudi les forces de l’ordre sur leur passage. Certains ont toutefois également scandé des slogans islamophobes et d’extrême droite. Lors de la marche, on a ainsi pu entendre des manifestants crier "eigen volk eerst" (notre peuple d’abord, ndlr), et "islamieten, parasieten" (islamistes parasites, ndlr).

Les plus consultés