AFP or licensors

L’Université d’Anvers envoie 2.000 masques FFP2 à Beyrouth

Un second vol humanitaire financé par l'UE doit atterrir lundi au Liban, transportant du matériel pour les services de secours sur place, dont des masques buccaux produits à Anvers. Ils seront distribués sur place au personnel des soins de santé.

Ce deuxième avion chargé de matériel humanitaire que l'Union prend en charge depuis les explosions meurtrières du 4 août à Beyrouth transporte "12 tonnes de fournitures essentielles et de matériel médical, notamment un hôpital mobile et des masques buccaux", communique lundi la Commission européenne. 

Le chargement comprend 2.000 masques de type FFP2 qui ont été donnés par l'université d'Anvers. Ce sont des masques à haute protection destinés au personnel de soins, qui vont parvenir à la Croix-Rouge libanaise. 

Ils sont issus de la ligne de production que l'université anversoise avait elle-même mise sur pied dès avril, au sein de son département "développement de produits", grâce aux recherches et essais de professeurs de l'université et de doctorants, précise l'université flamande lundi. La même ligne de production a servi à fournir l'hôpital universitaire et d'autres hôpitaux anversois. 

La plus grosse partie du chargement humanitaire de lundi provient quant à elle des autorités espagnoles et de la fondation Philips.

Les plus consultés