Radio 2

Covid-19 : contaminations, hospitalisations et décès à la baisse

Il y a eu en moyenne 439,4 contaminations au coronavirus par jour en Belgique entre le 25 et le 31 août, ce qui représente un recul de 8% par rapport à la période de sept jours qui précède, indiquent les chiffres publiés ce vendredi matin par l’Institut de santé publique Sciensano. Le nombre total de contaminations depuis le début de l'épidémie en Belgique est désormais de 86.544 cas. Les autres indicateurs suivent également une courbe descendante, plus prononcée encore.

Les hospitalisations sont ainsi en baisse de 41%, avec une moyenne de 14 admissions à l’hôpital pour Covid-19 par jour par rapport à la semaine du 18 au 24 août. Il y a eu 19.055 admissions depuis le mois de mars.

La moyenne des décès est, elle, en recul de 35%, avec 4 morts par jour sur la période de référence. La Belgique totalise à présent la perte de 9.899 personnes des suites du coronavirus.

"Nous avons connu un été relativement agité, avec un pic de 900 nouveaux cas par jour, qui est en train de se résorber. Le pourcentage est en train de lentement diminuer au fil des jours. Il n'est pas impossible que nous nous dirigions vers un plateau, plutôt que vers une diminution, a déclaré ce vendredi le porte-parole interfédéral, Yves Van Laethem, lors de la conférence de presse du Centre de crise.

La Région de Bruxelles-Capitale est celle qui compte le plus grand nombre de cas, avec 115 nouveaux cas par jour, ce qui correspond à une diminution de 11% par rapport aux sept jours précédents. À Anvers, 82 nouveaux cas sont enregistrés par jour, ce qui coïncide avec une diminution de 22% par rapport à la période précédente.

Quatre provinces enregistrent une augmentation des moyennes hebdomadaires. Il s'agit de la Flandre occidentale (+27%), du Brabant flamand (+7%), du Limbourg (+9%) et de Liège (+22%). Mais en chiffres absolus, cela reste limité à 40 nouveaux cas par jour, a indiqué Yves Van Laethem.

Deux tiers des voyageurs rentrés de zone rouge se font tester

En août, 1,4 million de voyageurs ont envoyé sous forme électronique un Passenger Locator Form (PLF), document obligatoire après un séjour de plus de 48 heures à l'étranger. Selon ces formulaires, 376.000 personnes sont revenues d'une zone orange et 64.836 d'une zone rouge (Turquie, Espagne, France, Roumanie et Maroc).

Environ deux-tiers (66%) des voyageurs qui sont revenus d'une zone rouge ont fait un test de dépistage. Parmi les personnes testées, 2% - soit environ 900 personnes - ont été diagnostiquées positives. "Ce sont au moins 900 personnes, mais on peut encore se révéler positif par la suite", a insisté Yves Van Laethem.

"Un test fait précocement au retour peut être négatif car il y a trop peu de virus, mais celui-ci peut se révéler au fil des jours. Il est donc important de dire qu'il faut rester en quarantaine, même si ce premier test est négatif, de manière à éviter une transmission", a-t-il conclu.

Code orange pour les écoles secondaires de 26 communes?

Le Centre de crise conseille en outre à 26 communes de convoquer des cellules de crise locales afin d'analyser la situation sur place et, si nécessaire, de prendre des mesures supplémentaires. Ces dernières pourraient inclure un passage au code orange pour les élèves des deux derniers degrés du secondaire (3e à 6e année secondaire). Ce qui veut dire qu'ils iraient à l'école à mi-temps et suivraient les cours via des plateformes digitales pendant le reste du temps, pour permettre de réduire le nombre d'élèves dans les classes des plus grands dans les écoles. 

Outre les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale, il s'agit des communes de Machelen, Vilvorde, Wemmel, Crainhem, Grimbergen (toutes situées en Brabant flamand), ainsi que de la ville d'Anvers et de la commune de Borsbeek.

Les plus consultés