Nouvel incident dans le quartier des Marolles à Bruxelles

Une camionnette a été signalée en feu lundi soir vers 21h30 rue Terre-Neuve dans le quartier des Marolles à Bruxelles, après les incidents du week-end, selon une information donnée vers 22H30 par différents médias et confirmée par le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Olivier Slosse. Il n'y a pas eu d'incident durant l'extinction, précise pour sa part le porte-parole des pompiers de Bruxelles Walter Derieuw, contrairement à samedi soir où des pompiers en intervention ont été pris pour cible avec des cocktails Molotov.

La police était sur les lieux quand les pompiers ont été amenés à intervenir.
Le véhicule avait été poussé devant une crèche dont la vitrine avait été vandalisée vendredi et samedi soir.

La police est restée sur les lieux après l'intervention des pompiers pour enquêter et rechercher les auteurs. Personne n'a été arrêté pour le moment.
Deux mineurs avaient été arrêtés pour avoir caillassé vendredi soir quatre véhicules de police, dont trois ont été endommagés.

Selon la Dernière Heure (DH), des jeunes du quartier affirment que ce sont justement les contrôles de police, jugés abusifs, qui mettent le feu aux poudres.
 

Pascal Smet réclame une répression sévère ainsi qu'un travail accentué de prévention

Pascal Smet (one.brussels-sp.a), le secrétaire d'État bruxellois en charge de la Lutte contre l'Incendie et l'Aide médicale urgente, a demandé lundi à la police et à la justice de réprimer avec force les auteurs d'attaques, ce week-end dans le quartier bruxellois des Marolles, contre les pompiers et les services d'urgence. Il demande aussi de renouer la chaîne de la prévention dans les quartiers.

La Ville de Bruxelles a déjà annoncé qu'elle déposera plainte et se constituera partie civile pour les dégâts causés à la crèche des Marolles, dont la vitrine a été vandalisée vendredi et samedi soirs. Deux jeunes ont été interpellés vendredi dans la foulée de jets de projectiles sur quatre véhicules de police, de destructions d'éclairage public et du caillassage de la crèche de la rue des Tanneurs. Samedi soir, les troubles ont repris avec un nouveau caillassage de la crèche. Une camionnette et des poubelles ont été incendiées. Les pompiers mobilisés ont été pris pour cibles par des cocktails Molotov. Des enquêtes judiciaires ont été ouvertes.

Une équipe de pompiers avait déjà été agressée il y a dix jours lors d'une intervention à Molenbeek, poussant la bourgmestre Catherine Moureaux (PS) à interdire les rassemblements de nuit dans le quartier.

Pour Pascal Smet, "une répression s'impose: la police et la justice doivent agir très sévèrement et envoyer un signal très clair", a-t-il indiqué lundi sur les ondes de Eén (VRT radio). Il regrette les lenteurs de la justice dans ce genre d'affaire. "Les auteurs doivent être sanctionnés rapidement, pas deux ou trois ans plus tard".

Les plus consultés