Chargement lecteur vidéo ...

Tel un joyau caché, l’ancien palais épiscopal à Bruges, a accueilli de nombreuses têtes couronnées 

La résidence du gouverneur de Flandre occidentale est une somptueuse demeure qui a au cours des années accueilli de nombreux visiteurs célèbres. De Napoléon à la Reine d’Angleterre sans oublier Kate et William, tous y ont logé une ou plusieurs nuits. Après 7 années de travaux, le bâtiment est à présent entièrement rénové.

Le bâtiment que nous connaissons aujourd'hui comme étant le Palais du Gouverneur de Flandre ocidentale a été reconstruit plusieurs fois au fil des années. Situé à l'ombre du beffroi, il a connu une première période importante lorsque Bruges était un évêché en 1559, les évêques successifs ont pris le contrôle du bâtiment. Autrefois, le style était baroque, mais plus tard, au XVIIIe siècle, on a préféré le reconstruire dans le style du classicisme français.

Pendant la période française (jusqu'en 1815), 4 préfets ont habité le bâtiment qui a une nouvelle fois été transformé, cette fois dans le style empire.

Entre 1815 et 1830, le gouverneur hollandais vint habiter dans l'immeuble. Et après l'indépendance de la Belgique, le bâtiment est devenu, jusqu'à aujourd'hui, la résidence officielle du gouverneur de la Flandre occidentale.

Les beaux bâtiments sont, bien entendu, parfaitement adaptés à l'accueil d'hôtes de marque, et il en va de même pour la résidence du gouverneur.

"Winston Churchill a habité dans cette résidence pendant trois semaines", explique Carl Decaluwé. La Reine Elisabeth II d’Angleterre y a logé "Mais des ambassadeurs y ont résidé aussi, et elle a accueilli le couple royal belge, ainsi que celui de Jordanie, le roi Abdullah et la reine Rania".

Plus récemment, en 2017, la duchesse et le duc de Cambridge, Kate Middleton et le prince William, ont passé la nuit dans la suite royale lors de leur visite dans la région pour assister à la cérémonie de commémoration du centenaire de la Bataille de Passchendaele.

Tant que le bâtiment était une propriété fédérale les travaux de rénovation se faisaient attendre mais depuis 7 ans, le palais dépend de la Flandre et des travaux ont pu y être effectués.

"Ces travaux n’auront pas coûté grand-chose aux contribuables flamands", ajoute Carl Decaluwé, "puisqu’ils ont été financés en grande partie par les revenus de la location comme lieu de tournage entre autres pour la restauration des tableaux. La restauration de meubles a été effectué par les élèves de l’institut technique brugeois le VTI, dans le cadre de leurs travaux de fin d'études. Et enfin un budget a été alloué par le gouvernement flamand qui a récemment acquis la propriété du bâtiment".

En principe des visites guidées sont possibles mais en cette période de pandémie, ce n'est pas possible. Un ouvrage a néanmoins été édité en néerlandais : "Het gouverneurshuis. Een verborgen parel in Brugge", par Björn Crul et Roeland Van Den Driessche, aux éditions Lannoo.

 

 



Les plus consultés