Lancement ce lundi de la plateforme flamande de streaming Streamz

C’est ce lundi que la plateforme flamande de streaming "Streamz" a officiellement été  lancée. Le nombre d'abonnés n'a pas été communiqué, mais Streamz peut déjà compter sur les 400 000 clients de Play de Telenet. La version de base de la plate-forme coûte 11, 95 euros par mois.

Streamz a été lancée ce lundi en Flandre par DPG Media et Telenet, la plateforme offre notamment des contenus de la chaîne publique VRT et de la chaîne privée VTM.
Streamz propose, entre autres contenus, des séries et films flamands, ainsi qu'une offre internationale, notamment de HBO dont les productions seront diffusées sur la plateforme flamande à la même période qu'aux Etats-Unis, des documentaires ainsi que du contenu à destination des enfants. Les clients de Proximus y auront également accès.
 

Pourquoi Streamz ?

Streamz se veut une alternative flamande aux services de streaming internationaux tels que Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video. Au début de cette année, l'opérateur télécom Telenet, qui possède également les chaînes VIER et VIJF, et DPG Media, la société qui coiffe les marques VTM, Q-music et Het Laatste Nieuws, entre autres, ont uni leurs forces pour déployer un service de streaming payant. Les deux entreprises de médias ont créé à cette fin la filiale commune Streamz.

L'objectif : répondre aux changements de comportement des téléspectateurs flamands. De plus en plus de Flamands regardent la télévision en différé et passent les publicités. En même temps, 40 % des familles flamandes ont déjà accès à Netflix. Disney+, un autre service de streaming étranger, sera lancé dans notre pays à la mi-septembre. Streamz doit offrir une alternative flamande et compenser la perte des revenus publicitaires.

Quel est le rôle de la VRT ?

Telenet et DPG Media voulaient que la VRT, principal producteur de fictions flamandes participe à Streamz. L'accord au sein du gouvernement flamand demande également au diffuseur public de participer à ce projet sur la base d'un "businessplan rentable", car la VRT possède le plus grand catalogue de fictions.

Cependant, la VRT ne deviendra pas copropriétaire de la société Streamz, elle se borne à fournir des programmes en échange d'une redevance. De nouvelles séries de fiction seront également diffusées sur la plateforme pour la première fois, avant d'être diffusées sur les chaînes télé, Eén ou Canvas.

"Nous sommes très heureux que la fiction flamande réalisée dans cette maison puisse atteindre les Flamands via un nouveau canal", a déclaré Frederik Delaplace, le nouvel administrateur délégué de la VRT. "C'est pourquoi nous introduisons de nouvelles séries de fiction prestigieuses, en plus du vaste catalogue de la VRT qui compte pas moins de 1 500 épisodes de séries très appréciées. Il est bon qu'il existe en Flandre une alternative aux plateformes principalement américaines qui ont gagné en popularité. Et c'est une bonne chose que le paysage médiatique flamand unisse ses forces pour développer une alternative flamande. C’est très intéressant pour l'abonné, mais en même temps, ce sont de nouveaux revenus pour les producteurs flamands".
 

Les plus consultés