Six ans de prison pour une série d'attaques commises dans le milieu de la drogue à Anvers

Le tribunal correctionnel d'Anvers a condamné mercredi cinq hommes à six ans de prison pour une série d'attaques commises dans le milieu de la drogue à Anvers au printemps 2019. Les auteurs avaient notamment brûlé des voitures, tiré avec une arme à feu sur une maison et lancé des grenades à proximité du parc Spoor Noord.

Les faits avaient eu lieu dans le cadre d'un conflit entre des clans rivaux. La série de crimes violents avait débuté dans la nuit du 5 au 6 mars 2019. Vers 4h00, le feu avait été bouté à une voiture dans deux rues d'Anvers. Quelques heures plus tard, un troisième véhicule avait encore été incendié à Hoboken. 

Ces incendies criminels, qui visaient les familles F. et E.H., avaient été attribués à Younes B. (24), Mohamed E.F. (23) et Youness E.M. (27). Ils avaient provoqué une réaction brutale car, dans la nuit du 7 au 8 mars, la famille E.H. avait fait exploser une grenade sous une voiture dans la rue où vivaient les parents de Youness E.M. 

Les prévenus avaient ensuite réagi à leur tour en tirant sur la maison où vit la famille F. dans la nuit du 11 au 12 mars. Et, quelques nuits plus tard, entre le 15 et le 16 mars, ils avaient laissé trois fausses grenades devant la maison de la famille E.H. Les trois malfrats avaient ensuite à nouveau été visés. Le 18 mars, une véritable grenade avait ainsi explosé devant l'habitation de Mohamed E.F. 

Le trio avait répondu une dernière fois à cette attaque en lançant une grenade sur la maison de la famille F. le lendemain. Plusieurs façades et voitures avaient alors été endommagées. Sur le levier de déclenchement de la grenade, les enquêteurs avaient retrouvé une empreinte digitale de Mohamed E.F. 

Le tribunal n'a statué mercredi que sur les crimes violents commis par les prévenus eux-mêmes. Ceux dont ils ont été victimes font l'objet d'une enquête distincte.

Les plus consultés