Harold Versteeg

Vingt-et-un magasins Wibra sont en grève

En Wallonie et en Flandre quelque 21 magasins de la chaîne néerlandaise de discount sont restés portes closes ce vendredi, indique le Setca, qui s’attend à ce qu’un magasin sur quatre soit fermé. A l'appel des syndicats, le personnel demande des garanties sur son avenir, alors que la chaîne est en difficultés financières en Belgique. Les employés qui perdent leur place ne seraient pas certains d’obtenir une indemnité de licenciement.

Les magasins en grève se trouvent à Vilvorde, Termonde, Anvers (4), Bruges (2), Gand (3), dans le Limbourg (4), à Ostende, Gilly, Courcelles, La Louvière, Grivegnée et Philippeville. Wibra possède 81 magasins en Belgique, dont une partie sont déficitaires. Et ces difficultés datent déjà d’avant la crise sanitaire. La direction voudrait conserver 31 magasins et vendre les autres.

Le 30 juillet dernier, le tribunal de l'entreprise de Termonde a octroyé une suspension provisoire contre les créanciers. Wibra Belgique a demandé elle-même la réorganisation judiciaire par transfert sous autorité de justice. Les mandataires judiciaires ont reçu du tribunal la mission de chercher des repreneurs pour tout ou partie des 81 magasins et du personnel (427 personnes).

Les syndicats (Setca, CNE et ACV Puls) ont été étonnés du choix de cette procédure, "d'autant plus que la direction actuelle avait annoncé immédiatement être intéressée par la reprise d'une trentaine de magasins par le biais d'une nouvelle entreprise à fonder". Selon les syndicats, la direction refuse d’indiquer ce qui doit advenir du personnel non repris et ne donne aucune garantie quant aux indemnités légales liées à un licenciement éventuel.

Les syndicats redoutent donc que Wibra Belgique demande la faillite pour la partie non reprise.

Les plus consultés