Le Roi refuse la démission des préformateurs Lachaert et Rousseau et prolonge leur mission de 2 jours

Ce lundi vers 17h, le roi Philippe a reçu en audience au Palais de Bruxelles (photo) les présidents de partis Egbert Lachaert (Open VLD) et Conner Rousseau (SP.A). En raison des vives tensions intervenues depuis dimanche après-midi entre des membres des sept partis politiques qui tentent de former un gouvernement fédéral - le SP.A refusant notamment de travailler encore avec le MR -, les deux préformateurs ont remis leur démission au Roi. Le souverain a refusé cette démission et chargé Lachaert et Rousseau de poursuivre leur mission. Ils devront lui faire un nouveau rapport ce mercredi.

Vers 17h, le duo de préformateurs était arrivé au Palais de Bruxelles pour remettre au Roi ce qui devait être le rapport final de leur mission. Ils ont proposé leur démission après une sorte de réunion de crise des 7 partis d'une potentielle coalition Vivaldi.

"Le Roi a refusé leur démission et leur a demandé de poursuivre leur tâche", a communiqué le Palais. Conner Rousseau et Egbert Lachaert sont donc chargés de poursuivre leur travail de préformation d'un futur nouveau gouvernement fédéral, appelé à remplacer l'exécutif minoritaire de Sophie Wilmès.

Le souverain demande parallèlement "à tous les partis concernés de rétablir au plus vite la confiance". Lachaert et Rousseau sont attendus au Palais pour un nouveau rapport "au plus tard le mercredi 23 septembre", soit dans deux jours. Ce qui laisse théoriquement le temps aux sept partis (PS, SP.A, MR, Open VLD, Ecolo, Groen et CD&V) d'accorder leurs violons, sachant qu'ils se sont engagés à inscrire une déclaration gouvernementale à l'ordre du jour du Parlement le 1er octobre.

Des tensions, reprochées au président du MR

Le SP.A avait exprimé ce lundi son refus de continuer à négocier la formation d'une nouvelle coalition fédérale avec le parti libéral francophone, qu'il accuse de "ne pas souhaiter de solution" à la crise politique.

Dimanche, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a provoqué des crispations entre les négociateurs. Le MR a toutefois réaffirmé son objectif de former un gouvernement le 1er octobre.

Les négociateurs s’étaient réunis dans un climat de haute tension ce lundi midi, avant l’audience des préformateurs chez le souverain, sans parvenir à une entente. Raison pour laquelle Lachaert et Rousseau (images ci-dessous à la sortie du Palais) ont proposé leur démission au Roi, qui l’a refusée.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés