Cinq écoducs et écotunnels relieront des zones naturelles dans le Limbourg

Pour relier entre eux des domaines naturels de la province du Limbourg, cinq écoducs, écotunnels et passerelles écologiques seront aménagés prochainement. C’est ce qu’indique le Plan d’action flamand de défragmentation écologique (VAPEO) qui a été présenté ce mercredi matin par les ministres flamandes de l’Environnement Zuhal Demir (N-VA, photo à g.) et de la Mobilité Lydia Peeters (Open VLD, photo au centre).

Pendant cinq ans, le gouvernement flamand débloquera annuellement 10 millions d’euros en faveur du plan de défragmentation. Une grande partie de cet argent ira à la province du Limbourg, indique la ministre de l’Environnement Zuhal Demir. "Le Limbourg est la province la plus verte. Nous avons aussi un Parc national, où certaines liaisons doivent encore être posées. Voilà pourquoi la moitié du budget sera allouée au Limbourg".

Les écoducs et passerelles écologiques ne seront pas seulement favorables aux animaux. Ils doivent aussi accroitre la sécurité sur les routes. "Tous les 300 mètres en Flandre un animal croise une route. Ce n’est pas bon pour la sécurité routière, pas bon pour les conducteurs ni pour les animaux. Je suis donc ravie que nous puissions réaliser ces cinq prochaines années une quinzaine de projets en Flandre. Il s’agit d’écotunnels ou de dalles drainantes", indiquait la ministre Zuhal Demir.

Un plan d’action

Dans la commune de Dilsen-Stokkem, une large écovallée est actuellement aménagée sous la N771, à hauteur de Bergerven. Des écoducs seront également installés à Lommel sur la N71 et à Zonhoven sur l’autoroute E314, entre les zones naturelles De Teut et Ten Haagdoornheide. Les promeneurs et cyclistes pourront vraisemblablement aussi les emprunter.

Et il est envisagé de construire des ponts écologiques pour le Parc national de Haute Campine : l’un sur la N75 à Dilsen-Stokkem et l’autre à Oudsbergen sur le Chemin vers Zwartberg. Le bourgmestre Lode Ceyssens (CD&V) d’Oudsbergen espère que les travaux viendront rapidement.

"Hier sur le Chemin vers Zwartberg, un accident s’est produit et neuf sangliers ont été tués (photo). C’est un problème que je soulève déjà depuis onze ans au Parlement flamand. Le nombre d’accidents impliquant des sangliers semble augmenter. Dans le Limbourg, il y a eu 138 accidents de ce genre en 2019. Je suis donc content qu’il soit maintenant prévu de construire un écoduc", confiait Lode Ceyssens.

foto: Natuurhulpcentrum

Les plus consultés