Nicolas Maeterlinck

L’oncle de jeune Ilias finalement pas libéré sous surveillance électronique

Le parquet d'Anvers a fait appel ce vendredi de la décision de la chambre du conseil de placer l'oncle d'Ilias, jeune adolescent de 12 ans (photo), sous surveillance électronique. L'homme de 26 ans, soupçonné d'enlèvement et arrêté dimanche dernier, n'est donc pas encore autorisé à sortir de prison avec un bracelet électronique. Il comparaitra devant la chambre des mises en accusation dans les quinze jours.

Ilias avait disparu le jeudi 17 septembre après avoir quitté Mortsel (province anversoise) à vélo pour se rendre à l'école. Le garçon n'avait été retrouvé que quatre jours plus tard à Steenkerque, dans le Hainaut, où il s’était rendu à vélo. Il était en route avec son oncle de 26 ans pour un parc naturel en France, où ils voulaient camper.

L'oncle avait dit à la famille qu'il partait en vacances, mais n'avait pipé mot au sujet de son neveu qui l'accompagnait. Il avait éteint son GSM et n’avait donc pu être joint par les parents d’Ilias, extrêmement préoccupés par la disparition de leur fils.

Le jeune homme a été placé en détention, soupçonné d'enlèvement. Ce vendredi, il a comparu en chambre du conseil. Ses avocats avaient souligné que leur client n'avait aucune intention criminelle et qu'il s'agissait d'une grave erreur de jugement. La chambre du conseil voulait renvoyer l'homme chez lui avec un bracelet électronique, mais le parquet a fait appel de cette décision.

Le dossier est maintenant renvoyé à la chambre des mises en accusation, qui doit décider dans les quinze jours si l'oncle reste ou non en détention.

Les plus consultés