Jambon annonce un plan de relance flamand de 4,3 milliards d’euros (mais le trou budgétaire atteindra 2,35 milliards)  

Le gouvernement flamand va dégager 4,3 milliards d’euros dans le cadre de son plan de relance. Ce plan, intitulé ‘Vlaamse veerkracht’, que l’on peut traduire par ‘résilience flamande’, a été présenté ce jeudi lors de la déclaration de septembre du ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA). Cette déclaration gouvernementale ouvre chaque année l’année parlementaire flamande, le quatrième lundi de septembre. 

D’après Jan Jambon, il s’agit là du "plan d’investissement le plus ambitieux jamais mis en place par un gouvernement flamand". L’objectif sera de renforcer la prospérité flamande et le bien-être des Flamands après la crise du coronavirus. 

Investissements dans les soins de santé

Différents défis et ambitions ont été énumérés par le ministre-président. Les soins de santé sont probablement l’angle le plus important, en cette période de crise du coronavirus, qui a été omniprésente dans le discours Jan Jambon. Quelque 525 millions d’euros seront ainsi dégagés pour maintenir le système des soins de santé à niveau. L’argent doit notamment servir à mieux rémunérer les membres du personnel et à diminuer la pression de travail. 

Le plan de relance prévoit également des volets consacrés à la transformation numérique et à l’économie durable. Des investissements sont également prévus pour les infrastructures de recherche, les établissements scolaires, le réseau G, mais aussi et surtout les travaux d’infrastructures routières, dont notamment le bouclage du ring d’Anvers (Oosterweel). 

L’enseignement est, d’après Jan Jambon, également une priorité du gouvernement flamand, tout comme la volonté d’atteindre 80% de taux d’emploi

Gestion de crise et formation fédérale

Lors de son discours, Jan Jambon a tenu à féliciter son gouvernement pour sa gestion de la crise. A ses yeux, les autorités flamandes sont parvenues à limiter la casse en mettant en place différentes aides accordées aux citoyens, allant des compensations à la suppression des factures d’énergie pour les personnes au chômage temporaire. Au total, la Flandre a ainsi déjà investi 2 ,75 milliards d’euros dans le cadre de la crise sanitaire.

Le ministre-président flamand a clôturé sa déclaration en appelant à une bonne collaboration avec le prochain gouvernement fédéral. "La démocratie flamande ne peut en aucune manière être la dupe des turbulences à d’autres niveaux du pouvoir", a-t-il lancé. 

Le budget plonge dans le rouge

D'après le ministre flamand des Finances et du Budget, Matthias Diependaele (N-VA), le déficit budgétaire flamand restera limité à 6 milliards d'euros cette année, au lieu des 6,6 milliards préalablement estimés. 

En 2021 toutefois, le budget plongera dans le rouge, avec un trou atteignant les 2,35 milliards d'euros. 

Les plus consultés