L’application de traçage numérique, téléchargeable dès ce mercredi

Coronalert", l'application belge de traçage numérique des contacts qui sera téléchargeable gratuitement par le grand public à partir de demain/mercredi, pourra "communiquer" avec les applications d'autres pays européens d'ici un mois, indique mardi le professeur Bart Preneel (KU Leuven), l'un des développeurs de la plateforme.

Le programme de tests cherchant à permettre la communication entre les applications de traçage de divers pays européens est en cours, a-t-il été annoncé mardi. Cette fonctionnalité est particulièrement importante pour les personnes voyageant à l'étranger puisque la communication des informations permettra de tracer, alerter et protéger au-delà des frontières nationales.

La première phase de tests permettra de relier les applications allemandes, autrichiennes, tchèques, danoises, estoniennes, lettones, néerlandaises, polonaises et espagnoles.

"L'intégration de l'application belge est prévue", affirme le professeur Preneel. "Le premier projet test impliquera les pays disposant déjà d'une telle application depuis un certain temps. L'application belge ne sera officiellement lancée qu'à partir de mercredi mais elle est techniquement compatible avec les autres. J'estime que tout sera prêt début novembre."

Développée par les autorités belges pour lutter contre la propagation du coronavirus, l'application permettra d'alerter anonymement toute personne l'ayant téléchargée sur son smartphone si elle a été en contact avec une autre personne positive au Covid-19. L'utilisateur pourra, après réception d'une prescription pour un test de dépistage, saisir un code dans l'application. Celui-ci sera lié au code de ses résultats médicaux. En cas de test positif, l'application enverra une alerte aux personnes ayant été en contact étroit avec l'utilisateur infecté.

Les plus consultés