Les négociateurs de la Vivaldi parviennent à un accord, reste encore la question du "casting ministériel"

Les négociateurs de la Vivaldi sont parvenus à un projet d'accord de gouvernement fédéral, 492 jours et plus de 22 heures après les élections. Les techniciens -les "sherpas"- en finalisent la relecture, a-t-on appris mercredi. Les présidents des sept partis ont entamé la discussion sur le casting de la future équipe. Ils doivent notamment s'accorder sur le nom du futur Premier ministre qui devrait être l'un des deux formateurs, Paul Magnette (PS) ou Alexander De Croo (Open VLD).

Les représentants du PS, du SP.A, du MR, de l'Open VLD, d'Ecolo, de Groen et du CD&V sont réunis au Palais d'Egmont à Bruxelles depuis mardi à 9h. L'essentiel de leurs travaux a porté sur le budget. Ils doivent également régler la question du "casting", en particulier qui sera le futur Premier ministre, une fonction qui doit en principe revenir à l'un des deux formateurs, Paul Magnette (PS) ou Alexander De Croo (Open VLD).

Jeudi, une déclaration gouvernementale est inscrite à l'ordre du jour de la Chambre. Si un accord est conclu ce matin, les partis devraient tenir leur congrès de participation ce mercredi soir.
 

Pas de grandes suprises

En termes de contenu, il n'y a certainement pas de grandes surprises dans cet accord, a estimé Bart Verhulst, journaliste politique de la VRT. 

Le budget prévoit 3,3 milliards d'euros de dépenses pour une nouvelle politique. "1,1 milliard d'euros seront consacrés à la numérisation de l'administration, 2,3 milliards d'euros à la politique sociale, y compris l'augmentation des pensions les plus basses, enfin 1,2 milliard d'euros seront destinés à l'amélioration des salaires et des conditions de travail dans le secteur des soins de santé et une réduction de la facture pour les patients. Le budget du secteur de la santé pourra également augmenter de 2,5 % par an en plus de l'index" a déclaré Bart Verhulst lors d'un journal télévisé spécial de la VRT, ce mercredi à 7h.

"On ne sait pas encore très bien d’où proviendront ces budgets", ajoute Bart Verhulst. "Il devrait y avoir une digitaxe, une taxe sur le chiffre d'affaires et le bénéfice pour les grandes entreprises internet comme Facebook, Google et Amazon. Il y aura également un impôt minimum pour les entreprises. Et la prime de retraite pour ceux qui travaillent plus longtemps devrait être supprimée".

"On peut supposer qu'Alexander De Croo de l'Open VLD sera le prochain Premier ministre, c’est son nom qui est le plus souvent cité", ajoute Bart Verhulst. "Ce n'est que ce soir que les noms de tous les ministres seront rendus publics. Maintenant, il s'agit surtout de la répartition des compétences. On est presque certains que les socialistes obtiendront un département social, les Verts veulent l’environnement et les changements climatiques et les libéraux veulent un département financier".
 

Les plus consultés