De Croo aux députés : "Ce gouvernement fera tout pour vaincre cette crise, whatever it takes"

Le nouveau Premier ministre a prononcé sa déclaration gouvernementale ce jeudi 1er octobre comme la "Vivaldi" s'y était engagée. La séance a été délocalisée pour l'occasion au Parlement européen à Bruxelles, afin de permettre aux 150 députés fédéraux d'être présents. "Il nous faut rétablir la confiance. Pas seulement au sens économique du terme, mais surtout au sens politique", a notamment déclaré le nouveau chef du gouvernement.

Alexander De Croo a présenté les grandes lignes de l'accord de gouvernement conclu mercredi à l'aube entre les libéraux, les socialistes, les écologistes et les chrétiens-démocrates flamands du CD&V. 

Le nouveau Premier ministre a entamé son discours en évoquant la crise sanitaire, et les dégâts médicaux, économiques et sociétaux qu’elle a engendrés. "Nous allons encore devoir vivre un moment avec le virus. Le gouvernement fera tout son possible pour endiguer rapidement et localement les contaminations. Car je le dis clairement : notre pays, notre économie et nos entreprises ne peuvent pas affronter un nouveau confinement général", a-t-il affirmé. 

De Croo a dans la foulée annoncé une hausse du nombre de tests de dépistage, ainsi que des investissements pour le matériel de protection et le développement de vaccins. 

Des mesures sociales

Alexander De Croo a également mis en avant les mesures sociales envisagées, dont une pension qui tendra "vers" les 1.500 euros ou encore le refinancement des soins de santé. "Les personnes qui travaillent durant toute leur vie méritent une pension digne", a-t-il précisé.  

La lutte contre l’exclusion sociale sera doté de nouveaux moyens pour contrer plus efficacement le phénomène de pauvreté. 

Un gouvernement paritaire : une grande première

Le nouveau Premier ministre a tenu à mettre en avant l’importance de l’égalité entre hommes et femmes. "Ce gouvernement combat toutes les formes de discrimination, notamment celles à l'encontre des femmes. Nous ferons passer progressivement le congé de naissance à 20 jours, pour encore favoriser l'égalité entre les femmes et les hommes. Et parce que c'est le siècle de la femme, ce gouvernement est à parité homme-femme. Une étape historique pour notre pays." 

"Et c’est précisément pour cette raison que ce gouvernement est à parité hommes-femmes. C’est une étape historique dans notre pays. Parce que la diversité est la plus forte", a-t-il ajouté. 

Priorité à la création d’emploi

Alexander De Croo a également évoqué le développement économique. "Si vous voulez être social, vous devez d'abord créer de la richesse. C'est pourquoi la création d'emplois est une priorité absolue", a-t-il souligné. "Au plus il y a des gens qui travaillent, au plus notre sécurité sociale sera forte". Le Premier ministre a fait savoir que son gouvernement allait œuvrer pour atteindre un taux d’emploi de 80% chez les personnes actives, d’ici 2030. 

L’entreprenariat verra également ses possibilités s’élargir, alors qu’une vaste réforme fiscale est par ailleurs en préparation. L’objectif est de moderniser et simplifier le régime fiscal belge, "et de le rendre plus juste", a-t-il précisé. 

"A tous les Belges, à tous les entrepreneurs, à tous les investisseurs, je dis haut et fort : ce gouvernement fera tout pour vaincre cette crise, whatever it takes", a-t-il promis. 

"L’accord le plus vert de l'histoire"

"Ce gouvernement va investir dans la nouvelle croissance, dans les secteurs tournés vers l’avenir, dans la numérisation et dans l’économie durable. Nous prévoyons un paquet d’investissement dont le total est de 4,7 milliards d’euros. Cet accord est le plus vert de l'histoire", a-t-il poursuivi. 

"La Belgique s’engage aussi à 100% dans le Green Deal européen. Il ne faut pas opposer écologie et économie. L'une et l'autre doivent se renforcer", a-t-il précisé.  

Une longue trajectoire de réformes

Le gouvernement s'est aussi engagé en faveur de la lutte contre les fake news, de l'abaissement de l'âge légal de vote à 16 ans pour les élections européennes ou encore d'une réforme du financement des partis, et d’une numérisation de la Justice. L’ouverture à la participation citoyenne a également été évoquée. Le nombre de policiers va également être augmenté au fil des années.

"Bref nous lançons une trajectoire de réformes pour que politique rime davantage avec éthique dans notre pays, pour remettre le citoyen au coeur des préoccupations. Car l'immobilisme politique, le cynisme et l'intérêt personnel ont trop primé ces dernières années." 

Largement applaudi sur les bancs de la majorité, Alexander De Croo a demandé la confiance de la Chambre. Celle-ci doit se traduire par un vote 48 heures plus tard, soit samedi à 14h30, samedi. Le débat sur la déclaration gouvernementale débutera pour sa part ce vendredi à 10h. 

Visionnez ci-dessous la déclaration gouvernementale dans son intégralité:

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés