Le site Be-Alert très sollicité pendant la crise sanitaire

Le Centre de crise a envoyé plus de 10 millions d'e-mails via sa plateforme Be-Alert depuis le début de l'épidémie de nouveau coronavirus. Au niveau national, la plateforme a été activée 14 fois. Chaque Conseil national de sécurité a donné lieu à un mail pour tous les inscrits, leur récapitulant les décisions prises, précise encore le Centre de crise dans un communiqué.

Les villes et communes ont, elles, envoyé plus de 105.000 SMS et effectué 13.000 appels vocaux pour informer la population des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire. Be-Alert a également profité d'une nouvelle visibilité pendant la crise, comptabilisant 150.000 nouvelles inscriptions. Au total, plus de 898.000 adresses sont encodées dans le système.

La plateforme a été activée plus de 315 fois depuis son lancement en juin 2017, afin d'avertir la population en cas de situations d'urgence, telles qu'un incendie provoquant un important dégagement de fumée, une panne d'électricité, une tempête... Pour que les villes et communes s'habituent à utiliser la plateforme d'alerte, des exercices ont régulièrement lieu. Ce jeudi, plus de 90 communes s'exerceront à son utilisation, en envoyant un message test, sous la forme d'un SMS, d'un message vocal ou d'un e-mail.

Plusieurs autorités locales profiteront également du test pour envoyer un SMS en fonction de la présence dans une zone précise: quiconque ayant un GSM allumé dans la zone sélectionnée recevra ainsi un message test, même les non-inscrits au système.

Quelque 85% des villes et communes belges sont affiliées à Be-Alert, une proportion qui cache une disparité régionale: 95,33% des communes flamandes sont enregistrées dans le système, contre 72,24% des communes wallonnes. A Bruxelles, 18 des 19 communes y sont affiliées.

Les plus mauvaises élèves se trouvent en provinces de Namur (59,52% des communes inscrites), de Liège (65,79%) et du Hainaut (66,67%). Les premières de la classe se situent dans la province du Limbourg (100% d'affiliées), de Flandre orientale (98,33%) et en province d'Anvers (98,55%).

Les plus consultés