Eté mitigé pour la Flandre occidentale : moins de touristes étrangers, plus de Belges

Le secteur touristique de Flandre occidentale fait grise mine devant ses résultats estivaux. Malgré des vacances plus locales cet été, en raison de la pandémie de coronavirus, la plupart des différents hébergements ont enregistré une baisse de fréquentation par rapport à l'année passée. C’est ce que révèle un sondage mené par l'office du tourisme provincial Westtoer.

La frilosité à voyager des Britanniques et d’autres touristes venus de l'étranger s'est traduite par une baisse de 16% des nuitées passées dans les hôtels de la Côte cet été, par rapport à la même période en 2019. Les campings (-23%) et auberges de jeunesse (-16%) ne font guère mieux. Les centres de vacances, parcs de loisirs et chambres d'hôtes du littoral ont pu limiter les dégâts en juillet et en août avec une fréquentation en baisse de 8%.

À la Côte, les Belges ont toutefois massivement compensé le vide laissé par les touristes étrangers. Au total, les logements de vacances situés à la mer, en ce compris les secondes résidences, ont même enregistré 1% de nuitées supplémentaires par rapport à l'année passée. La digue a cependant vu flâner moins de touristes d'un jour: ils n'étaient que quatre millions en juillet-août, contre six à sept millions lors d'une saison estivale normale.

Une moitié de nuitées en moins à Bruges

Bruges a été la ville la plus désertée cet été par rapport à sa fréquentation de 2019: le nombre de nuitées y a diminué de plus de moitié dans tous les types d'hébergement. Les amoureux belges de la Venise du nord, plus nombreux que d'ordinaire, n'ont pas pu compenser cette baisse. Les hôtels de la région qui suit le tracé de la Lys entre Courtrai et Gand, enregistrent également une baisse de moitié des nuitées.

Le Westhoek (photo) est la seule zone de la province qui a accueilli plus de Belges cet été que le précédent, tous types de logement confondus. Au total néanmoins, le bilan y est également négatif avec moins 34% de nuits d'hôtels et moins 14% de séjours courts dans les campings.

LID SOFAM

Les plus consultés