Chargement lecteur vidéo ...

Delphine de Saxe-Cobourg : "Je ne suis pas à genoux à demander que le roi Philippe prenne contact avec moi"

La nouvelle princesse de Belgique, Delphine de Saxe-Cobourg, s’est exprimée pour la première fois devant la presse depuis qu'elle a été reconnue officiellement comme la fille légitime du roi Albert II la semaine dernière, après sept ans de procédure judiciaire. "Je reste une artiste mais je ne serai plus la même à l'intérieur. "Je reste une artiste mais je ne serai plus la même à l'intérieur", a-t-elle déclaré lors de la conférence organisée à l’ULB. 

"Ils m'ont fait naître comme j'aurais dû naître", a indiqué Delphine de Saxe-Cobourg, en parlant de ses avocats et du système judiciaire en général. "Ce n'était pas quelque chose de naturel de devoir faire ce genre de procédure", a-t-elle poursuivi, expliquant avoir eu le sentiment, durant toutes ces années, d'avoir été "comme sur un champ de bataille". "Toute cette énergie, c'est épuisant." 

Delphine de Saxe-Cobourg se dit "soulagée". "Cela prouve que c'était pour du vrai, pour les bonnes valeurs. Et quand on le fait pour les bonnes valeurs, on est récompensé", estime-t-elle. "Je reste artiste, je ne change pas, mais je me sens beaucoup mieux à l'intérieur, plus libre, plus heureuse, pour mes enfants aussi." 

La princesse dit cependant "ne rien attendre" de son père biologique ou de ses frères et sa sœur. "Je ne demande plus rien. (...) Je leur souhaite beaucoup de bonheur et une bonne santé". Elle a par ailleurs ajouté qu’elle ne refuserait pas une rencontre avec le roi "si ce dernier le veut", mais elle n’est non plus "pas à genoux à lui demander qu’il prenne contact". 

Les plus consultés